Tesla X : 5 choses à retenir sur le SUV 100 % électrique d'Elon Musk

Article mis à jour le 

Aperçu du Tesla X présenté mardi 29 septembre par Elon Musk © Tesla
Aperçu du Tesla X présenté mardi 29 septembre par Elon Musk © Tesla

Elon Musk a présenté mardi 29 septembre la dernière Tesla, SUV baptisé sobrement X. Outre la possibilité pour ce véhicule électrique du futur d’atteindre les 100 km/h en 3,2 secondes, l’on notera un bouton spécial pour se défendre "contre les armes chimiques".

C’est en grande pompe que le patron de Tesla, Elon Musk, a présenté mardi le SUV 100 % électrique Model X, avec deux années de retard sur le calendrier initial. Dans le cadre d’une soirée organisée à l’usine de Fremont en Californie, celui que beaucoup considèrent comme le nouveau Steve Jobs a passé en revue les effets de la pollution dans quelques-unes des principales villes de la planète. L’occasion de souligner que l’on perd 3 mois (Londres) à 22 mois (Pékin) d’espérance de vie selon l’endroit où l’on circule en voiture.

C’est la raison pour laquelle Tesla a mis au point un nouveau filtre à particule ultra-performant, néanmoins dix fois plus imposant que les dispositifs utilisés dans les voitures d’aujourd’hui. Tout en tançant habilement Volkswagen, au cœur du scandale sur fond de moteurs diesel que l’on sait , Elon Musk a comparé ledit filtre à ceux communément présents dans les chambres d’hôpital. Dispositifs faisant notamment office de rempart contre les bactéries, les allergènes, les virus et bien sûr les gaz d’échappement.

 

Quid des gadgets de la Tesla X ?

Outre son design arrondi et ses portes s’ouvrant à distance le tout verticalement à angle droit, le SUV de Tesla dispose de capteurs permettant de s’assurer de la hauteur sous plafond, ou encore de la distance des murs et véhicules alentours. Une façon d'adapter la trajectoire et de calculer le mouvement nécessaire pour l’ouverture des portes. Côté performance, la Tesla X serait par ailleurs à même d’atteindre les 100 km/h en 3,2 secondes, et d’effectuer 400 km sans recharge.

 

Tesla, prêt pour une apocalypse chimique

D’autre part, toujours dans le registre de la lutte contre les dangers atmosphériques, le milliardaire a présenté un bouton "de défense contre les armes chimiques". Il ne s’agirait pas d’une blague mais bel et bien d’une stratégie dont l’objectif est d’assurer une protection en cas de "scénario apocalyptique". À ce titre, Musk indique vouloir être leader en matière de défense, en cas d’apocalypse. Une idée étrange mais qui devrait immanquablement doper la communication autour de cette Tesla model X.

Elon Musk, qui voit l’affaire Volkswagen comme un moyen d’accélérer le déclin du thermique, espère vendre 50 000 à 55 000 Tesla X cette année, puis jusqu’à 500 000 unités d’ici 2020. Côté prix, il faudra toutefois débourser près de 130 000 dollars.

 

Sources : turbo, lesechos