Thalys, SNCF… : ces pistes pour renforcer la sécurité dans les trains

Article mis à jour le 

Un Thalys à l'arrêt en Gare du Nord, à Paris - wikimedia CC. / Ale Sasso
Un Thalys à l'arrêt en Gare du Nord, à Paris - wikimedia CC. / Ale Sasso

Après l’attentat déjoué dans un Thalys, vendredi 21 août, se pose la question de la sécurité dans les trains en général. Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, a notamment évoqué quelques mesures de sécurité actuellement à l’étude, dans le Journal du dimanche.

Jugeant l’attaque du Thalys "barbare", Guillaume Pépy, le président de la SNCF, a détaillé quelques projets à l’étude, en matière de sécurité dans les trains.

 

Mise en place d’un numéro vert spécial

À l’instar de ce qui existe d’ores et déjà pour les incivilités, un numéro vert spécial (le 3117) va voir le jour dès le 1er septembre. Objectif : une "vigilance citoyenne" permettant à tout un chacun de signaler tout comportement suspect, dans une gare ou un train. Guillaume Pépy estime cependant que la meilleure réponse à un attentat terroriste se situe avant tout du côté des services de police et de renseignement.

 

Une équipe de cheminots spécialisés en sûreté

Les appels seront pris en charge par une équipe d’une quarantaine de cheminots experts en sûreté. Leur mission sera avant tout de différencier les fausses alertes des vraies.

 

Pas de portail de sécurité au programme, côté TGV

Si la question de la fermeture des quais de TGV, et notamment l’installation de portiques de sécurité, se posait jusqu’à présent, Guillaume Pépy affirme que le projet n’est pas réalisable. Et de rappeler que le trafic des trains est 20 fois supérieur à celui de l’aérien. En revanche, ce dernier n’exclut pas la mise en place future d’un contrôle aléatoire des bagages.

 

Plus de signalétique dans les gares et les trains, en matière de vigilance

Enfin, le président de la SNCF a indiqué que 3 000 agents de sûreté, armés et assermentés, circuleraient dans les gares et les trains. Un dispositif qui se verra doublé d’un renforcement de la signalétique sur la vigilance, à la fois dans les gares et dans les trains.

 

Sources : francetvinfo, bfmtv