Le thé vert : un allié pour les personnes atteintes de trisomie 21

Article mis à jour le 

Nouvelles découvertes sur les propriétés du thé vert
Nouvelles découvertes sur les propriétés du thé vert

D’après les résultats d’un essai clinique publiés dans The Lancet Neurology le 7 juin 2016, l'épigallocatéchine gallate ou EGCG contenu dans le thé vert améliore les capacités intellectuelles des trisomiques. Les scientifiques barcelonais à l’origine de cette étude soulignent que c’est la première fois qu’un traitement se révèle efficace contre cette pathologie.

Touchant environ une personne sur mille dans le monde, le syndrome de Down ou trisomie 21 cause des déficiences intellectuelles chez les patients. L’EGCG empêche le gène DYRK1A, responsable de la plasticité cérébrale, d’agir au niveau du chromosome 21.

Les essais cliniques réalisés

Les scientifiques espagnols ont mené, sur une période de 12 mois, des tests sur 84 patients âgés de 16 à 34 ans atteints de cette pathologie. Ils ont alors été divisés en deux groupes : le premier a été traité avec de l'épigallocatéchine gallate alors que l'autre n'a reçu qu'un placebo. En même temps, ils ont également bénéficié d’une stimulation cognitive. Les chercheurs ont ensuite réalisé différents tests de mémorisation, de langage et d’apprentissage pour mesurer les capacités intellectuelles des sujets.

Des résultats encourageants

Les scientifiques ont constaté que les patients traités à l’EGCG obtenaient de meilleurs résultats en termes de mémoire et de comportement que les autres. Les effets positifs du traitement sont encore perceptibles 6 mois après les essais. Grâce à des études d’imagerie, les scientifiques ont constaté une meilleure connectivité entre les régions du cerveau chez les patients ayant reçu l’EGCG.

Cependant, attention à l'automédication car il existe de nombreuses variétés de thé vert différentes. 

Sources : sciencesetavenir, techno-science