Toujours plus d’amendes, pour les parents en retard à la sortie de l’école

Article mis à jour le 

Certaines communes ont choisi de faire payer une amende aux parents arrivant en retard à l’école pour chercher leurs enfants. Principaux enjeux : économiser et sensibiliser. Une pratique qui pourrait bien faire des émules dans l’Hexagone…

Au cours du dernier conseil municipal, les élus de la ville de Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, ont décidé d’appliquer une amende pas comme les autres. Celle-ci consiste à sanctionner les parents d’élèves arrivant sans arrêt en retard pour venir chercher leurs enfants à l’école. En pratique, ces derniers doivent désormais s’acquitter d’une amende, à régler à la ville, lorsqu’ils arrivent pour la troisième fois en retard.

Comme l’explique la maire adjointe, Sara Ferjule, à France 3, il est nécessaire de demander aux animateurs de rester plus longtemps, dans ces conditions. Ce qui implique alors le paiement d’heures supplémentaires. À noter que les amendes à venir varieront selon le quotient familial, et seront ainsi comprises entre 5 et 35 euros.

Possibilité d’extension de l’amende

Comme défini par le conseil municipal, cette amende pourra d’autre part être étendue en cas d’absences à la cantine. Une extension allant de 2 à 6 euros.

Pas une première

Rappelons que depuis 2013, la ville de Montpellier applique une amende de 8 euros pour les parents arrivant en retard. Et à Bourogne, au niveau du territoire de Belfort, la sanction s’élève à 5 euros toutes les 15 minutes de retard.

Reste que le système porte ses fruits puisqu’à Asnières, où le dispositif est également de vigueur, la mairie a observé un recul des retards de 15 % au bout de quelques semaines, et de 30 % le mois suivant.

Sources : francetv, lci