Ce qu’il faut savoir sur le (très) controversé Viagra féminin

Article mis à jour le 

Pilules roses s'apparentant à l'Addyi, le "Viagra" féminin.
Pilules roses s'apparentant à l'Addyi, le "Viagra" féminin.

Après la très célèbre pilule bleue (Viagra) pour ces messieurs, la pilule rose (Addyi) destinée à ces dames a fait son apparition sur le marché américain. La Food and Drugs Administration (FDA), l’agence américaine des médicaments, a en effet validé la commercialisation de ce produit. Mais ce Viagra féminin est actuellement au cœur de nombreuses polémiques. Pourquoi ?

Destiné aux femmes non ménopausées, l’Addyi, le “Viagra féminin”, a fait une entrée controversée sur le marché américain. À l’iinstar de la petite pilule bleue qui booste l’érection, ce médicament aide ces dames à raviver leur libido. Malgré tout, les avis divergent sur l’utilisation de ce produit.

 

Qu’est-ce que la petite pilule rose ?

L’Addyi, la pilule miracle pour femme, a été conçu pour influencer le cerveau. Si le Viagra pour homme assure une érection durable, sa variante destinée aux consommatrices libère une molécule appelée “flibansérine” affectant la sérotonine. Cette hormone régit le sommeil, l’agressivité, les comportements sexuels et bien d’autres. Le but de l’Addyi est donc de raviver le désir sexuel défaillant de la femme non ménopausée.

 

Ce produit est-il efficace ?

Bien que l’Addyi semble être la solution attendue par un grand nombre de femmes, certains spécialistes restent sceptiques quant à son utilisation.

Cette réserve est due à de nombreux points négatifs présentés par ce médicament. Tout d’abord, ce “Viagra féminin” occasionne de nombreux effets secondaires. Parmi les plus remarquables : une chute de la tension artérielle, la somnolence et des syncopes. Ces problèmes seraient par ailleurs amplifiés, si l’utilisatrice boit de l’alcool ou prend d’autres médicaments. Mis à part les effets secondaires, l’Addyi ne fonctionne pas sur tout le monde. Sur 2 400 femmes testées, seules 10% d’entre elles ont ressenti un regain de leur libido.

Devant pareilles données, l’utilisation de la petite pilule rose pourrait en refroidir plus d’une. De plus, ce médicament n’est délivré que sur ordonnance. La FDA est malgré tout assez confiante quant à son potentiel. Chacune est donc libre d’en parler à son médecin, l’Addyi pouvant être la solution quand tous les autres expédients (aphrodisiaques, voyages en couple, soirées romantiques…) n’ont pas fonctionné.

 

Sources : grazia, huffingtonpost