Traitement de l’hypermétropie : laser, implant ou lunettes ?

Article mis à jour le 

Quid des traitements possibles en cas d'hypermétropie ?
Quid des traitements possibles en cas d'hypermétropie ?

À la différence des myopes, les hypermétropes ont une vue de loin correcte, mais ont du mal à voir de près. Pour y remédier, ils ont le choix entre les lunettes, les implants ou le laser, en fonction de la gravité de la maladie.

Constituant un véritable handicap au quotidien, l’hypermétropie entraîne une vision de près floue. Heureusement, cette maladie se corrige par le port de lunettes ou de lentilles de contact, la chirurgie au laser ou encore la mise en place d’un implant.

L’hypermétropie en bref

L’hypermétropie touche de nombreux enfants, mais elle n’est pas toujours détectée. Elle est souvent due à un axe trop court ou à une cornée plate. Dans le premier cas, cette maladie légère est corrigée au fil des années par l’allongement de l’œil. Cependant, elle peut s’aggraver vers l’âge de 40 ans lorsque les contractions des muscles du cristallin n’arrivent plus à ramener l’image à l’avant. Pour information, les hypermétropes présentent plus de risques d’être atteints de glaucome.

Le choix du traitement

Le traitement dépend de l’âge du patient et de la gravité de la maladie. Dans la majorité des cas, l’hypermétropie est corrigée par le port de lunettes ou de lentilles convexes, dont la puissance est positive. Le patient a aussi la possibilité d’opter pour la chirurgie réfractive au laser. Cette solution évite le port de lunettes et convient pour traiter une pathologie modérée. Dans les cas les plus graves, le remplacement du cristallin par des implants est inévitable. Cette intervention est semblable à celle pratiquée en cas de cataracte.

 

Sources : sciencesetavenir, gatinel

Cet article a recueilli 2 avis. 50% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé