Traitements contre le cancer : pourquoi sont-ils de plus en plus chers ?

Article mis à jour le 

Hausse des prix des traitements
Hausse des prix des traitements

Récemment, l’Institute for Healthcare Informatics a publié les résultats d’une étude sur le coût des traitements et des médicaments contre le cancer. Une augmentation de 11,5% a été constatée en 2015 et une hausse de 7,5 à 10,5% par an est à prévoir d'ici 2020. Explications.

Les dépenses allouées aux traitements contre le cancer se chiffrent aujourd’hui à près de 107 milliards de dollars au niveau mondial contre 24 milliards de dollars en 2004. D’après le Pr David Khayat, chef du service cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, cette explosion des dépenses est due à l’augmentation des prix des médicaments existants, mais aussi à l’apparition de nouveaux traitements, notamment l’immunothérapie.

Des médicaments non accessibles à tous

Le coût des médicaments et des nouveaux traitements est tel qu’ils ne sont pas accessibles à tous, et les plus défavorisés en pâtissent. Ainsi, seuls 6 pays ont pu accéder à plus de la moitié des 94 nouveaux médicaments apparus sur le marché entre 2010 et 2014. Face à cette situation, 110 cancérologues ont lancé une pétition dans Le Figaro pour réclamer un juste prix des médicaments. Ils dénoncent notamment la forte augmentation des prix des médicaments alors que les dépenses des laboratoires pharmaceutiques en recherche et développement ont baissé. D’après Jacqueline Godet, présidente nationale de la Ligue contre le cancer, le budget alloué à la recherche et au développement ne représente que 15 à 20% du chiffre d’affaires des laboratoires pharmaceutiques. Les cancérologues soulignent également que le délai d’obtention de l’autorisation de mise sur le marché est désormais très rapide, réduisant ainsi le temps de développement des nouveaux traitements.

Les arguments des laboratoires pharmaceutiques

Le LEEM, regroupant les entreprises du médicament en France, annonce dans un communiqué avoir pris connaissance de l’appel lancé par les cancérologues dans Le Figaro. Cependant, l’organisation avance que le coût des médicaments est en lien avec leur apport thérapeutique majeur. D’après une source de l'industrie pharmaceutique contactée par Europe 1, le surcoût viendrait de la production de déchets générée par la recherche de molécules qui reste importante, même si à côté de cela le temps de développement est plus court et les dépenses  en R&D moins élevées. Cette source attribue également l’explosion des prix aux travaux sur les traitements personnalisés qui doivent être rentabilisés, et à la difficulté à innover. Or, le classement des médicaments remboursables par la Haute Autorité de Santé tient compte de leur degré d’innovation. 

 

Sources: sciencesetavenir, europe1