Les transports en commun deviendraient-ils efficaces ?

Article mis à jour le 

"Transports en commun d'Ile de France". Ces quelques mots provoquent bien des émotions aux presque 4 millions d'utilisateurs quotidiens. En ce début d'année 2013, le Francilien doute. Entre les trains qui sautent des arrêts, les suicides quasi quotidiens et la nébuleuse parisienne  omniprésente, les temps de trajet boulot-dodo sont bien rallongés. Pour remédier à la situation, le ministre délégué aux Transports a annoncé, le 21 mars, 10 mesures qui seraient mises en place courant 2013 afin d'améliorer la qualité des transports en Ile de France.

Sillonnant l'Île-de-France d'une extrémité à l'autre, les lignes de RER sont victimes de leur succès, n'ayant pas réussi à évoluer au rythme de leur utilisation.

Tout d'abord, moderniser le réseau

Pour moderniser le réseau,  pas moins de 7 milliards d'euros devront être investis d'ici 2018, dont 2 milliards d'euros pour l'amélioration des lignes de RER, qui sont les plus utilisées, prenant à leur bord chaque jour 3 millions de franciliens, soit 80 % du trafic total. Cela se traduit par des pannes, des problèmes techniques autant qu'il y a de pièces pour fabriquer un train, des rails impraticables par temps de pluie, gel, neige…

Eh oui, sur le réseau du RER A, qui prend chaque jour 1 million de voyageurs, vous pourrez encore voir circuler des rames datant de… 1969 et des années 80 ! Soit vieilles de plus de 40 ans. Un vrai déséquilibre technologique lorsque l'on constate que certaines lignes, comme le métro 14, n'ont plus de chauffeur. Pour réguler ce déséquilibre, il faut que "infrastructure" et "moyen de transport" soient pensés en même temps et gérés de manière complémentaire.

RER A - Rame de 1984

Deuxième axe d'évolution : une gestion commune

La mise en commun de la gestion du réseau s'effectuerait par la mise en place d'un Gestionnaire d'Infrastructure Unifié (GIU) en Île-de-France. Depuis 1997, la gestion du réseau est confiée à la RFF et l'exploitation à la SNCF ainsi qu'à divers transporteurs. En Île-de-France, plusieurs entreprises gèrent des parcelles de réseaux ferrés : la SNCF, la RATP et la RFF. "La distinction entre la gestion de l’infrastructure et celle du transport est admise" explique Jacques Rapoport, président de Réseau ferré de France (RFF). Dans le projet de réforme du réseau ferroviaire, le GIU réunirait le RFF, la Direction des circulations ferroviaires et la SNCF Infra, pour travailler main dans la main et mieux se coordonner. Car leurs dettes conjointes s'élèveraient à plus de 30 milliards d'euros selon Challenges.

Une foule sur un quai

Mieux s'adapter aux perturbations

En 2012, pas moins de 450 suicides ont été recensés, soit plus de un par jour. Cet "accident grave de voyageur" met des centaines de personnes en retard, mobilise les pompiers et la police et fige le réseau tout entier. Ne sachant pas quand la rame va repartir, bloqués sous un tunnel, en manque d'oxygène, certains paniquent, font des malaises, et l'effet boule de neige démarre. Pour 49 % des franciliens, l'amélioration des transports et de la fluidité des trains ainsi que le respect des horaires est une priorité pour améliorer la qualité de vie.

Gare de Lyon - Ligne 14

Comme un goût de déjà vu

Ces mesures révolutionnaires semblent pourtant avoir déjà été évoquées. En effet, elles s'inscrivent dans le projet de réforme datant de 2007, voire de 2000. Le projet était initialement prévu pour 2000-2006 mais, prenant un "retard considérable", il a été repoussé à la période 2007-2013, rappelle l'Association des Usagers de Transports d'Île-de-France (AUT) sur son site.

Malgré les nombreuses évolutions et modifications apportées au réseau (un personnel plus important, davantage de mesures de sécurité, le réaménagement de certaines voies, de certains quais, des trains plus modernes…), celui-ci ne répond plus aux besoins des usagers. Le nombre d'usagers des transports en commun a considérablement augmenté ces 10 dernières années, laissant les évolutions apparaitre comme de simples adaptations.

MI 09

Sources : Projet de réforme ferroviaire ; Ministère délégué aux Transports ; Enquête de la DRIEA ; AUT