Travailler à l'étranger : quel bilan dressent les expatriés en 2016 ?

Article mis à jour le 

Etranger : les destinations plébiscitées par les expatriés en 2016
Etranger : les destinations plébiscitées par les expatriés en 2016

Pour la troisième année consécutive, le site internet InterNations publie son classement "Expat Insider" des pays attractifs accueillant les expatriés. Plus de 14 000 personnes de174 nationalités différentes réparties dans 191 pays ont participé à cette enquête.

Quels critères sont pris en compte ?

Afin d’établir le classement "Expat Insider", l’enquête d’InterNations couvre un très large éventail de critères : la qualité de vie, la facilité d’installation, les finances personnelles, la vie professionnelle ou encore, le cas échéant, la vie de famille. 

Les pays où il fait bon vivre

Cette année, Taïwan se place en tête du classement. 93% des expatriés s’estiment satisfaits de leur qualité de vie sur l’île. Ils jouissent d’un confort financier et d’une qualité de vie supérieure. Ce qui compense les difficultés d’intégration liées à l’apprentissage de la langue.  L’Equateur, qui a dominé le classement 2 années consécutives se place en troisième position. Malte obtient la deuxième position. Le Mexique arrive en tête du classement des pays qui facilitent l’insertion des expatriés (ce qui comprend la facilité à sociabiliser, la langue, le sentiment d’accueil, etc.).  Le Costa Rica et l’Ouganda arrivent juste après.  La vie de famille est optimale en Finlande, en Israël ou en République Tchèque. Taiwan, l’Allemagne et le Luxembourg sont en revanche les destinations les plus propices à l’épanouissement d’une carrière professionnelle.

Les pires destinations où s’établir

En queue de classement, on retrouve le Koweït, la Grèce et le Nigeria. Le Koweit offre le pire équilibre entre travail et vie privée. La France se place quant à elle à la 41ème position. Les expatriés y ressentent un sentiment global de sécurité, malgré la menace terroriste. La bonne qualité de vie, des infrastructures et du système de santé ne suffisent pas à contrebalancer les difficultés d’intégration.
 

Sources : Internations.org, Lepetitjournal.com, Paperjam.lu

Cet article a recueilli 3 avis. 34% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : entreprise