Trêve hivernale, tarifs sociaux… quelles aides pour payer sa facture EDF ?

Article mis à jour le 

En France, 4 millions de foyers répondent aux conditions nécessaires pour bénéficier des tarifs sociaux d’électricité. Toutefois, le groupe EDF est aujourd’hui confronté à une hausse des impayés. Mais quelles sont les aides possibles pour faciliter le paiement des factures EDF ?

Aujourd’hui en France, le montant annuel moyen de la facture d’électricité s’élève à 780 euros, soit 65 euros par mois. Une somme cependant pas si évidente à payer, dans certaines situations. De fait, près de 370 000 foyers ont été concernés par une intervention d’EDF, lors du 1er semestre 2014 : 210 000 dans le cadre d’une coupure d’électricité et 160 000 pour une réduction de puissance. Problème : le nombre d’impayés n’a cessé de se relever, en comparaison à l’année passée, d’après le Figaro.

Les tarifs sociaux viennent néanmoins en aide à 2,6 millions de foyers, contre 600 000 trois ans auparavant. Mais c’est encore largement insuffisant puisque 3,7 millions, d’après le médiateur, pourraient y prétendre. Voici un petit rappel des aides possibles.

Une facture réduite, avec les tarifs sociaux

Parfois appelée "tarifs de première nécessité sur l’électricité" (TPN), cette réduction s’applique directement sur la facture. La somme déduite est variable : 71 à 140 euros selon la puissance du compteur et le nombre de personnes que compte le foyer. Il est possible d’en bénéficier :

- si l’on est bénéficiaire de la CMU-C ou de l’Aide complémentaire santé (ACS). Pour ce faire, les revenus ne doivent pas excéder 973 euros net par mois pour une personne seule, et 2 042 euros mensuel pour un couple avec deux enfants ;

- si le revenu fiscal du foyer, à savoir celui présent sur l’avis d’imposition, n’atteint pas 2 175 euros par an par part.

À noter que depuis 2012, cette aide est souvent attribuée automatiquement, l’administration fiscale ou l’assurance maladie contactant pour cela votre fournisseur. Autre cas de figure : vous pouvez recevoir une attestation papier qu’il vous faut alors renvoyer. Si tel n’est pas n’est le cas, il est alors possible de contacter un conseiller directement en composant le 0 800 333 123.

Quid des aides ponctuelles  prévues par les services sociaux ?

Si vous ne pouvez vous acquitter des charges et dépenses locatives, le Fonds de solidarité logement peut vous accorder des aides. Il est pour cela nécessaire de constituer un dossier après avoir contacté les services sociaux de sa mairie ou le Conseil général. À noter que ces aides peuvent être accordées aux propriétaires, locataires, sous-locataires, aux résidents de logements-foyers et aux personnes hébergées à titre gratuit.

La trêve hivernale débute le 1er novembre

Sachez qu’à partir du 1er novembre, et ce jusqu’au 15 mars, votre fournisseur d’énergie n’est pas autorisé à vous couper l’électricité. Rappelons que c’est la loi Brottes sur l’énergie, entrée en application en avril 2013, qui a mis en place cette trêve, similaire à celles interdisant les expulsions de logement à certains moments de l’année. Reste malgré tout que les factures impayées au cours de cette période restent dues.

Obtenir un délai pour payer sa facture est possible

En cas de difficultés, n’hésitez pas à le signaler aussitôt à votre fournisseur d’énergie. Car celui-ci pourra alors potentiellement tolérer un échéancier de paiement. Dans le cas d’EDF, notamment, 380 experts de solidarité ont pour mission de mettre en place des solutions, en appliquant en l’occurrence un "accompagnement énergie", pour les personnes en difficulté. Ce service est accessible au 09 69 32 15 15.

Sources : metronews, 24matins, lefigaro