"trop 2 d'tens, bégé l'dossier…" Le dictionnaire du parler jeune

Article mis à jour le 

Vous avez l'impression de faire un effort surhumain pour déchiffrer ce que les "djeuns" disent lorsqu'ils s'adressent à vous ? En effet, sans préparation, certains mots paraissent n'être que des râles quand d'autres ne semblent être que de drôles de sons à consonance anglaise. Pourtant, aucun doute : les jeunes communiquent réellement. Voici donc de nouvelles pistes pour vous aider à déchiffrer ce langage souvent attribué - à tort ou à raison - à la génération "Y" et mieux comprendre son emploi.

Deux d'tens' (adj. qualificatif) : flegmatique

Origine : l'expression "deux d'tens" (se prononce "deux d'tense") nous vient du domaine médical. C'est en effet l'abréviation de "2 de tension", la tension sanguine. Avec un niveau de tension si bas, la personne concernée est lente à l'action.
Usage : se dit de quelqu'un lent à réagir, aussi bien physiquement que mentalement. S'emploie après le verbe "être", comme un adjectif.

Ex : "Bouge de là, je t'ai dit ! T'es deux d'tens' sérieux !"
(Je te répète à nouveau que j'apprécierais que tu te déplaces. S'il te plait)

Bégé :

1. Nom commun invariable : quelqu'un de beau ou de doué
2. Locution adverbiale (invariable) : bien joué

Origine : ce terme est une nominalisation des lettres "B" et "G", initiales de "beau/belle gosse".
Usage : le "beau gosse" est celui qui plaît et, par extension, celui qui réussit. Par extension, il signifie "bien joué". Cependant,  il s'emploie de plus en plus de manière négative, signifiant alors "vantard", prétentieux".

Ex : "Nan mais laisse tomber quoi, il fait trop son bégé t'vois c'que j'veux dire."
(Je ne pense pas revoir ce garçon : je te le confie, il était un peu vantard)

Ex : "Ouaille, bégé !"
(Eh bien, mon ami, tu réussis avec tant de facilité, tu m'impressionnes !)

Dossier : se dit de quelque chose de honteux, peut être utilisé comme un moyen de pression

Origine : si l'origine exacte est inconnue, la plus probable serait le rapprochement des intentions. En d'autres termes, lorsque l'on constitue un dossier sur quelqu'un ou quelque chose, on accumule des preuves : images, photos, vidéos, bandes sonores etc. Lorsque l'on croise cette personne on lui dit alors "j'ai un dossier sur toi". Par extension, "dossier" a ensuite désigné "quelque chose que l'on souhaiterait cacher" donc "quelque chose de honteux" pour finir par "honteux".
Usage : quelqu'un ou quelque chose "est dossier"

Ex : "Y’a des photos dossiers de toi sur Facebook, c’est chaud."
(Il y’a des clichés de toi, quelque peu compromettants, qui circulent sur internet. C’est ennuyeux.)

Gégé : bien joué

Origine : ce terme nous vient outre-Atlantique, des Etats-Unis. A nouveau nous sommes en présence d'une nominalisation de lettres : "G" et "G", initiales de "good game" : bon jeu. Expression qui s'employait sur les chats des jeux vidéo en ligne et qui est passée dans la langue orale.
Usage : s'emploie comme "bien joué".

Ex : "Tu m'as kill en 2-2, gégé."
(Tu m'as vaincu rapidement, bien joué.)

Thug : voyou (se prononce /θʌɡ/ soit "seugue")

Origine : en anglais, thug signifie bandit, gangster. Le rappeur 2Pac a utilisé ce terme pour le nom de l'un de ses albums : "Thug Life" - littéralement "vie de voyou"-, acronyme de "The Hate U Gave Little Infants Fuck Everybody" : la haine que tu transmets à tes jeunes enfants se répercute sur tout le monde. Thug est donc passé de "bandit" à "voyou", puis est devenu une interjection.
Usage : s'emploie aussi comme une interjection pour souligner un comportement osé.

Ex : "J'ai volé une pomme ! Thug !"
(J'ai volé une pomme ! Je suis un dingue !)

Bien maitrisé ces termes pourront donner un échange tel que :

- Hier il était 2 d'tens', il se la racontait en mode "je suis un bégé". J'ai trop de dossiers sur lui, ça lui apprendra à faire son thug !
- Gégé !

Aucun doute : les jeunes communiquent réellement

Sources : Urban Dictionary ; Michel Buze