Tuberculose : deux nouveaux médicaments bientôt disponibles ?

Article mis à jour le 

Deux nouvelles molécules actuellement en phase de test pourraient permettre une guérison de la maladie à environ 60 %.

Il existe à l'heure actuelle peu d'alternatives de traitement pour les malades de la tuberculose. Ainsi, une fois que les symptômes sont déclarés chez une personne, il n'y a que l'isionazide et la rifampicine, deux médicaments standards, qui lui sont proposés. Malheureusement, compte tenu de l'accès très limité au diagnostic dans le monde, les tuberculoses multirésistantes ne cessent de gagner du terrain.

Dans ce cas de figure, les médecins sont tenus de prescrire d'autres traitements à la fois plus fastidieux, plus toxiques et plus chers. Or, ces derniers ne guérissent que la moitié des patients traités. Mais cette situation pourrait prochainement évoluer avec l'arrivée de deux nouvelles molécules : la bédaquiline et le delamanid. Ces antibiotiques – les premiers depuis près de 50 ans selon Médecins Sans Frontière – sont testés sur 200 patients à travers le monde depuis 2012.

Un taux de guérison proche de 60 %

Pour l'heure, les premiers résultats montrent que les nouveaux antibiotiques déboucheraient sur un taux de guérison de 60 %. Une avancée sans précédent. Mieux : les deux molécules ont été approuvées temporairement en Europe par l'Agence Européenne du Médicament (EMA) ainsi qu'aux États-Unis par la Food and Drugs Administration (FDA).

Cependant, ces dernières doivent nécessairement être combinées à d'autres médicaments plus classiques pour être vraiment efficaces. Des médicaments  difficiles à supporter et dont la réussite n'est assurée qu'après deux années de suivi. Raison pour laquelle les essais cliniques susceptibles de valider définitivement leur utilité ne sont pas encore à l'ordre du jour, d'après Médecins Sans Frontières. De fait, les patients devront encore s'armer de patience pour en profiter.

Sources : msf.fr, allodocteurs