Turin : la première ville végétarienne d'Italie ?

Article mis à jour le 

Turin : une ville végétarienne ?
Turin : une ville végétarienne ?

Chiara Appendino, diplômée de l'Université Bocconi de Milan et militante du Mouvement 5 étoiles, a été élue maire de Turin avec plus de 55% des voix lors des élections municipales du 19 juin 2016. Issue d'une famille d'industriels et gérante d'une société de cartonnage en collaboration avec son mari, elle promeut le végétarisme dans sa ville.

Un plan bien établi

La nouvelle maire a établi un plan quinquennal visant à informer ses administrés des bienfaits des régimes végans et végétariens. Une campagne de sensibilisation sera menée auprès des habitants pour vanter les mérites d’une alimentation sans viande préparée uniquement avec des fruits et des légumes. Les écoliers feront également l’objet d’une campagne de sensibilisation spécifique sur le bien-être des animaux et l’alimentation à base de plantes. Pour justifier sa démarche, Chiara Appendino évoque des raisons sanitaires et environnementales.

Un défi de taille

Si la nouvelle maire semble déterminée à faire de Turin la première ville végétarienne du pays, le défi n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Sur les réseaux sociaux, certains en viennent à accuser le gouvernement de paternalisme. D’autres y voient une atteinte à l’héritage culinaire de la région. En effet, la région du Piémont est connue pour ses spécialités à base de viande à l’exemple des salamis, du bœuf braisé au vin ou du carpaccio de bœuf mariné dans de l’huile d’olive et du jus de citron. Les cas de malnutrition grave apparus ces dernières années chez certains adeptes des régimes végan et végétarien n’arrangent rien.

Sources : lefigaro.fr, lesechos.fr, ladepeche.fr

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : cuisine italienne