Undercover Colors, le vernis à ongles anti-viol, disponible en 2017

Article mis à jour le 

Undercover Colors, le vernis anti-viol, disponible en 2017
Undercover Colors, le vernis anti-viol, disponible en 2017

Tyler Confrey-Maloney, Ankesh Madan, Stephen Gray et Tasso Von Windheim, quatre étudiants de l’Université de Caroline du Nord, ont mis au point un vernis à ongles anti-viol baptisé “Undercover Colors”. Ce produit de beauté hors du commun sera disponible dès 2017.

Undercover Colors sera commercialisé en 2017 grâce aux 5,5 millions de dollars réunis par les quatre étudiants pour financer leur projet. Sur leur compte Facebook, ces derniers espèrent redonner le pouvoir aux femmes et faire peur aux violeurs.

Des chiffres alarmants

Après deux ans de dur labeur, les quatre étudiants en ingénierie ont finalement réussi à réunir la somme nécessaire pour financer la production et la commercialisation de leur vernis anti-viol. Heureusement, car d’après les statistiques, près de 18% des Américaines déclarent avoir subi des viols ou des tentatives de viol. D’après une étude menée par l’association des universités américaines, ce pourcentage monte à 23% sur les campus où le viol est devenu un véritable fléau. En France, 16% des femmes et 5% des hommes affirment être dans le même cas.

Un réactif aux drogues

À première vue, rien ne permet de distinguer l’Undercover Colors d’un simple vernis à ongles transparent. Et pourtant, il change de couleur au contact du Xanax, du GHB ou de la Ketamine, des drogues souvent utilisées par les violeurs pour fragiliser leurs victimes. Il suffira donc aux femmes de tremper leur doigt dans leur boisson pour savoir si elle contient une de ces substances psychotropes.

Cet article a recueilli 6 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech