Une école qui forme les jeunes générations à l'écologie

Article mis à jour le 

Caminando : une école qui forme à l'écologie
Caminando : une école qui forme à l'écologie

Ouverte en septembre 2013, Caminando, une école primaire établie non loin de Die, dans la Drôme, place la nature au cœur de son système d’enseignement. Elle conserve toutefois les programmes pédagogiques de l’Éducation nationale.

Pour sa 4e rentrée scolaire, cet établissement de la commune de Menglon compte 19 élèves, le maximum qu’il puisse accueillir dans sa classe multiniveaux allant du CP au CM2. Plus de 80 personnes sont sur la liste d’attente, selon la directrice Muriel Fifils.

Une méthode basée sur le concret

D’après Muriel Fifils, le système d’enseignement classique ne permet pas aux élèves d’apprendre et de prendre du recul simultanément. Ancienne enseignante du collège et du lycée, elle a voulu y remédier en créant son établissement à Menglon. Caminendo propose une méthode qui donne du sens à l’apprentissage. Ainsi en mathématiques, il arrive que des élèves pèsent des légumes pour comprendre les unités de poids et de mesure. Dans la même logique et afin de rendre leur apprentissage plus ludique, des ateliers similaires sont proposés aux élèves dans les autres disciplines enseignées. 

Un enseignement proche de la nature

L’école dispose d’un potager confié aux soins des enfants. D’ailleurs, le jardinage figure parmi les matières enseignées. En effet, d’après une étude menée par l’Association Santé Environnement France, 1 enfant sur 3 dans la tranche d’âge des 8-12 ans ne fait pas la différence entre un poireau et une courgette. Les élèves de Caminando observent dans le cadre de leur scolarité les oiseaux et les insectes et explorent les berges de la rivière.

Un fonctionnement autonome et solidaire

L’école a été créée sur la base de la participation et du don de soi. Son modèle économique suit la même logique puisque ce sont les donations qui la font vivre. Les frais mensuels de scolarité s’élèvent à 100 euros. Les parents volontaires se relaient pour préparer les repas, et les petits élèves ne sont pas en reste quant à eux, puisqu’il leur revient de fabriquer le pain et de nettoyer leur lieu de vie. 

Sources : wedemain.fr, positivr.fr, lesmoutonsrebelles.com

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : éducationnature