La plupart des utilisateurs de Tinder rechercheraient le grand amour

Article mis à jour le 

Tinder, antichambre des romantiques ?
Tinder, antichambre des romantiques ?

Sean Rad, président de Tinder, a répondu aux critiques des médias sur son produit, souvent considéré comme un tue-l’amour. Lors du Web Summit de Dublin, il a déclaré que Tinder était bien plus qu’un moyen de faire des rencontres d’un soir. Mieux : le dispositif servirait aussi à trouver le grand amour.

Dernièrement, l’application Tinder a dû faire face à de nombreuses critiques désobligeantes. Considérée comme un grand distributeur de relations sans lendemain, elle a commencé à perdre en popularité. Pour protéger la réputation de l’application, Sean Rad a révélé les nouveaux chantiers de Tinder lors du Web Summit de Dublin.

Un outil largement sous-estimé

Selon Sean Rad, l’un des fondateurs de l’application Tinder, cette dernière est davantage qu’un outil de rencontre pour personnes en mal de compagnie. D’après le Guardian, la société a dernièrement réalisé une étude sur près de 300 000 utilisateurs. L’occasion de révéler qu’environ 80% de ces derniers recherchent avant toute chose le grand amour.

Toujours d’après Sean Rad, Tinder est destiné à devenir un site de rencontre comme les autres avec le temps. Grâce à cette application, des amitiés se sont créées, des couples se sont formés et de nombreux “bébés Tinder” ont même vu le jour. Le co-fondateur a également profité du sommet pour annoncer publiquement qu’un grand changement aura lieu au niveau de l’algorithme de recherche de Tinder. Le but de cette mise à jour est d’augmenter de plus de 30% les chances des utilisateurs à la recherche d’une relation durable.

 

Sources : slate, meltycampus