Vacances : 10 dangers à ne pas prendre à la légère, cet été

Article mis à jour le 

Ça y est, l'été est là et vous comptez bien en profiter au maximum. Mais attention toutefois : vacances rime souvent avec insouciance. Aussi, pour ne pas transformer votre séjour en cauchemar, allez-vous devoir garder un minimum à l'esprit les quelques dangers qui guettent en période estivale…

Dans la fièvre de l'été, à l'heure où les premières températures franchement estivales se font sentir, il est souvent difficile de ne pas céder à l'euphorie. Mais parfois – nous l'oublions trop souvent –, c'est dans ces moments plein de désinvolture et de légèreté qu'un drame survient. Une noyade dans une piscine, l'explosion d'un barbecue, un coup de chaleur… les dangers découlent en général d'une simple faute d'inattention. Résultat : mieux vaut donc faire preuve de méfiance, sans pour autant remettre en question le bon déroulement des vacances. Retenez néanmoins qu'un simple détail peut avoir son importance.

Le cas de la noyade

Tous les ans, la noyade entraine immanquablement son lot de drames. Un adulte retrouvé mort dans un lac, un enfant noyé dans une piscine… les exemples abondent. D'après la Société de Sauvetage du Québec, pas moins de 23 noyades ont déjà été recensées au Québec, depuis le début de l'année. À noter qu'en France, l'un des cas de noyade les plus fréquents est relatif au manque de surveillance des enfants lors des baignades. Mais les coups de chaleur ne sont pas en reste. Résultat : mieux vaut éviter de s'exposer trop longtemps au soleil avant de se baigner. De même, la surveillance des enfants est une priorité absolue.

Le cas du barbecue au charbon de bois

Voilà des années que les pouvoirs publics et les instituts de santé soulignent bien la nécessité de ne pas utiliser d'alcool à brûler ou d'essence pour allumer un feu. Pendant les jours de beau temps, les brûlures au troisième degré liées à cette pratique sont très nombreuses et peuvent avoir des conséquences particulièrement graves. En outre, il est important de ne pas oublier que les braises d'un barbecue au charbon de bois restent chaudes plusieurs heures après la cuisson. Prenez donc bien garde aux enfants.

Le cas du barbecue au propane

Contrairement aux idées reçues, les risques d'incendie sont courants. Aussi, pour vous en prémunir, vous devrez respecter quelques règles de sécurité basiques : lisez d'une part le manuel d'instruction avant de monter l'appareil, d'autre part les conseils de fonctionnement – et ce, avant toute utilisation. Aussi, prenez garde à la bombonne de gaz.

Le cas de la chaleur en voiture

Chaque année, la canicule est responsable d'au moins un mort, en France. Voici quelques astuces pour vous aider à combattre la chaleur.

Le cas de l'accident de moto (ou d'auto)

Comme chaque année, le beau temps va attirer son lot de balades en moto. À l'inverse des accidents de voiture, les jeunes victimes des accidents de moto sont nombreuses à trouver la mort. Bien souvent, ces chocs ne pardonnent pas, tant et si bien que de nombreux jeunes deviennent handicapés ou trouvent la mort. À noter qu'il existe des vêtements de moto d'été laissant passer l'air tout en offrant une protection idéale en cas de chute, à l'inverse du t-shirt et du short, portés par nombre de motards.

Le cas des piqûres d'insectes

Dans le cas des piqûres de guêpes, qui à l'inverse des abeilles à miel, piquent avec leur dard, mieux vaut prendre quelques précautions. Notez que, d'une manière générale, il est important de tolérer au maximum la présence des guêpes, attirées par les aliments sucrés et riches en protéines. Voici la marche à suivre en cas de piqûre.

Le cas des allergies saisonnières

Une chose est sûre pour les personnes souffrant d'allergies : l'été n'a, avec ses pollens et autres herbes à poux plus grand-chose d'exaltant. Voici une série d'astuces pour vous permettre d'en faire abstraction.

Le cas de l'allergie au soleil

Connaissez-vous l'allergie au soleil, également appelé "lucite estivale" ? Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d'être allergique au soleil. Parfois, ce phénomène est relatif à la prise d'un médicament photosensibilisant. Dans d'autres cas, il est dû à une peau intolérante ou encore à une crème solaire périmée. Enfin, la manipulation de certains aliments peut la favoriser. En savoir davantage sur l'allergie solaire.   

Le cas du classique coup de chaleur et de soleil

On ne le répètera jamais assez : protégez-vous contre les coups de soleil avec un écran solaire adapté, des vêtements et/ou un chapeau. D'autre part, évitez vraiment de vous exposer entre 12h et 16h, car c'est le moment où le soleil est le plus fort. À noter que le coup de chaleur, et ce notamment pour les jeunes enfants et les personnes âgées, peut avoir des répercussions désastreuses (mélanomes, etc.).

Le cas des aliments avariés

Au même titre que notre organisme, la grande majorité des aliments ne supportent pas la chaleur. Or, pendant l'été, difficile de ne pas se laisser tenter par un pique-nique – attention aux mégots –, un barbecue – surtout pas en forêt, néanmoins – ou tout autre repas en extérieur. Mais attention, car c'est précisément dans ces conditions que la salubrité des aliments est mise à rude épreuve – la chaleur étant propice à la multiplication des bactéries. Voici quelques conseils pour préserver vos aliments dans des conditions humides et chaudes.

Le cas de l'orage

Même si la probabilité que vous vous fassiez foudroyer durant un orage est largement réduite, sachez que ce type de phénomène peut néanmoins arriver. Ainsi, au Canada, chaque année, pas moins de 10 personnes sont foudroyées alors que 164 autres sont blessées. La foudre est par ailleurs responsable de quelque 4 000 feux de forêt. Voilà les mesures de sécurité à suivre pour être en sécurité en cas de foudre.

Sources : sauvetage.qc, barbecue.comprendrechoisir, communiques.gouv.ca, canadian.healthy