Vaccin contre la grippe : 12 décès suspects en Italie

Article mis à jour le 

La justice italienne a décidé d’ouvrir une enquête, suite à la mort d’une douzaine de personnes dont le décès serait relatif à l’administration du vaccin contre la grippe Fluad, du laboratoire Novartis. L’agence italienne du médicament (Aifa) avait déjà choisi jeudi de suspendre l’usage de ce dernier.

Jeudi 27 novembre, l’Aifa a décidé d’interdire l’utilisation du Fluad, le vaccin contre la grippe du laboratoire Novartis. Trois décès avaient alors été détectés, potentiellement induits par son usage. Mais aujourd’hui, douze sont désormais comptabilisés. Rappelons que le vaccin en question avait également été suspendu en 2012 en Italie, mais également en Suisse, en France, en Autriche, en Allemagne ou encore au Canada.

Hormis la suspension préventive de la justice italienne, une enquête vient d’autre part d’être ouverte ce week-end. À noter que la plupart des sujets touchés – sept femmes et cinq hommes – sont des personnes âgées en général de plus de 80 ans. En pratique, 1,4 million de doses Novartis sont visées par l’enquête. Pas de quoi s’inquiéter en France car le vaccin en question n’y est pas commercialisé.

Le groupe pharmaceutique avance pour sa part que 65 millions de doses ont été utilisées avec succès depuis 1997 et le lancement de la formule. Mais des impuretés avaient entre autres été observées en 2012 dans le Fluad, ce qui avait entraîné sa suspension.

Sources : francesoir, lefigaro, 20minutes