Manuel Valls veut faire un geste en faveur des retraités modestes

Article mis à jour le 

À quelques jours du vote à l'Assemblée du programme de stabilité 2014-2017, Manuel Valls a indiqué lors d'un déplacement en Eure-et-Loir son intention de mettre en place une "mesure forte" destinée aux retraités modestes.

Ce jeudi 24 avril, le premier ministre Manuel Valls a profité d'un déplacement en Eure-et-Loir pour annoncer la préparation d'une "mesure forte" en faveur des retraités modestes. À ce titre, il a indiqué se montrer très attentif aux attentes des classes moyennes et salariés modestes. Pour l'heure, aucun détail n'a été formulé concernant cette "mesure fiscale", mais elle devrait être présentée en juin lors de la présentation du projet de loi de finances rectificative. Manuel Valls a par ailleurs souligné que cette mesure découlait à la fois de la demande du groupe PS mais également des parlementaires.

À noter que Michel Sapin, le ministre des finances, avait estimé jeudi matin sur France Info qu'un geste en faveur des petits retraités était "nécessaire" et "possible". Entendre : les pensions de ces derniers pourraient prochainement échapper en partie aux efforts de réduction des dépenses publiques. Le premier ministre a quant à lui  indiqué que les salariés modestes, les classes moyennes et les retraités ayant des pensions faibles participeront à l'effort de réduction des dépenses en fonction de leurs revenus afin d'éviter que leur pouvoir d'achat ne s'érode.

Quid du gel du point d'indice des fonctionnaires jusqu'en 2017 ?

Au sujet du gel du point d'indice des fonctionnaires, Manuel Valls a évoqué la mise en place d'une "clause de revoyure" en cas de retour de la croissance. Ce qui permettrait alors de réviser la mesure. Pour rappel, les revalorisations régulières du point d'indice ne sont plus d'actualité depuis 2010. Ce qui a offert la possibilité aux gouvernements qui se sont suivi d'utiliser le gel du point d'indice pour réduire le poids dans le budget de l'État de la masse salariale de la fonction publique.

Aujourd'hui, la France rassemble 5,2 millions de fonctionnaires – fonction publique d'État, fonction publique territoriale et fonction publique hospitalières comprises.

Sources : nouvelobs, lexpansion.lexpress