Un verre de vin rouge ne correspond pas à 1h d'activité physique

Article mis à jour le 

Non, un verre de vin rouge ne correspond pas à une heure de sport...
Non, un verre de vin rouge ne correspond pas à une heure de sport...

Une étude de 2012 a attribué à la consommation d’un verre de vin rouge des bienfaits similaires à une heure de sport. Des sites d’information santé et des réseaux sociaux se sont penchés sur la pertinence de cette affirmation.

L’étude en question a été menée par des chercheurs de l’Université d’Alberta, au Canada. Pour en comprendre tous les aboutissants, il est nécessaire de prendre en compte des points importants. Ceux-ci concernent plus précisément le resvératrol, un polyphénol contenu dans le vin rouge.

L’importance de l'exercice physique

Le resvératrol doit être associé à un exercice physique pour délivrer ses bienfaits, à savoir l’amélioration de la fonction cardiaque et des fibres musculaires. Pour mener leur enquête, les chercheurs de l’Université d’Alberta ont utilisé deux groupes de rats. Le groupe ayant bénéficié d’un régime renforcé en resvératrol a vu ses performances physiques améliorées de 20 %. À savoir que l’ensemble des rats s’est vu imposer des activités physiques régulières durant trois mois.

La bonne dose pour des bienfaits notables

Le régime octroyé à l’un des groupes de rats a été optimisé avec une dose concentrée de resvératrol équivalant à 4 g par kilo de nourriture. Or, un litre de vin n’en contient que 12 mg. Pour parvenir à ingurgiter la dose requise, il faudrait donc boire 330 litres de vin au quotidien, sans oublier de pratiquer un exercice physique intensif !

Une autre étude a permis d’établir que consommer 40 mg de resvératrol par jour suffit pour profiter de propriétés antioxydantes. Si l’on s’en tient au vin rouge pour acquérir cette dose, quelque trois litres au quotidien seraient requis. Dans ces deux cas, les méfaits de l’alcool risquent sans nul doute de prendre le dessus sur les bienfaits du resvératrol.

Des alternatives au vin rouge

Le vin rouge n’est pas le seul produit contenant du resvératrol. À titre d’exemples, le raisin, les mûres ainsi que les cacahuètes en contiennent également. Le resvératrol est de plus disponible sous forme de comprimés. Toutefois, il ne faut pas oublier l’essentiel. La réussite d’un régime de resvératrol implique indubitablement d’autres facteurs. Mises à part les activités physiques, une bonne hygiène de vie est indispensable, dont la pratique régulière d’un sport.

 

Sources : lemonde, journalmetro