La viande de mammouth, le steak préhistorique

Article mis à jour le 

Des milliers d'ossements de mammouths découverts à Předmostí
Des milliers d'ossements de mammouths découverts à Předmostí

Une équipe de chercheurs de l’Université Tübingen en Allemagne a déterminé grâce à l’analyse d’ossements le régime alimentaire des humains et de leurs chiens il y a 30 000 ans.

La culture du Gravettien

Le Gravettien est considéré comme une des premières cultures européennes du Paléolithique supérieur. Des vestiges de cette société extrêmement ancienne ont été retrouvés de l’ouest de la France à la Russie. Les fouilles de Předmostí, un site préhistorique situé près de Brno en République tchèque, ont permis de faire d’étonnantes découvertes sur la vie de nos ancêtres il y a 30 000 ans.

Des milliers d’os retrouvés

Hervé Borcherens et son équipe internationale de biologistes et de géologues de l’Université de Tübingen ont analysé des ossements d’humains et d’animaux, ainsi que de nombreux outils du quotidien. Ils ont identifié les os de mille mammouths différents qui ont servi à construire des habitations, alors que leurs défenses étaient sculptées. Pour prouver que les hommes ne se contentaient pas de les récupérer sur des carcasses, mais qu’ils chassaient et consommaient du mammouth, l’équipe de Tübingen a mesuré la concentration isotopique de carbone et d’azote dans les os fossilisés trouvés sur le site. Les résultats sont fascinants.

Nos ancêtres raffolaient du mammouth

Nos ancêtres européens mangeaient bien de la viande de mammouth et en très grandes quantités. Les autres carnivores tels les ours bruns, les loups et les gloutons consommaient également cette viande qu’ils trouvaient probablement sur les carcasses laissées par les chasseurs dans les steppes. Par contre, les chiens se nourrissaient essentiellement de rennes, une viande que les hommes n’appréciaient pas. Or, les populations traditionnelles des régions du Nord nourrissent souvent leurs chiens des restes qu’ils n’aiment pas. Le parallèle suggère que les chiens étaient domestiqués à cette époque, mais qu’ils n’étaient pas utilisés pour chasser les mammouths. La découverte de harnais sur d’autres sites laisse à penser qu’ils étaient utilisés pour transporter de petites charges.

 

Sources : Université Tübingen, Sciences et Avenir, Science Post