Viande : l'origine du produit serait inconnue dans 54 % des cas

Article mis à jour le 

L'origine des viandes vendues en supermarché reste toujours aussi problématique, selon l'UFC Que Choisir
L'origine des viandes vendues en supermarché reste toujours aussi problématique, selon l'UFC Que Choisir

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié une étude dénonçant le manque de transparence des produits à base de viande concernant leur origine. Après le scandale de 2012 s’agissant d’un produit d’origine inattendue, les acheteurs sont sur le qui-vive.

Après avoir découvert de la viande de cheval dans des lasagnes au bœuf il y a 3 ans, les consommateurs se montrent très pointilleux concernant leur nourriture, et surtout leur viande. Dans l’étude publiée par l’UFC-Que Choisir le 8 février, 245 étiquettes de viande de bœuf, de porc et de poulet de 13 grandes marques nationales ont été passées au crible.

Un flou complet sur certains produits

L’enquête menée par l’association a permis de révéler que les entreprises ne font pas preuve de volonté pour aider les consommateurs, depuis le traumatisme des lasagnes à la viande de cheval de 2012. D’après Olivier Andrault, chargé de mission alimentaire pour l’UFC-Que Choisir, 74% seulement de la viande de poulet produite en France respecte plus ou moins les exigences de traçabilité. Pour le porc, on descend à 57%, et enfin, le bœuf finit bon dernier avec ses 30%. Malgré cela, en combinant les chiffres, on arrive encore à 54% de viande dont l’étiquetage est volontairement opaque.

De grandes marques impliquées

Toujours selon l’étude de l’UFC-Que Choisir, les sandwichs sont les produits les plus incriminés en matière de traçabilité. On ignore donc d’où proviennent 92% des jambons enserrés entre nos deux tranches de pain. Il en va de même pour la sauce bolognaise avec la viande de bœuf. Seule la moitié de ce type de produits indique l’origine de la viande. Olivier Andrault nous met également en garde contre les mentions “origine française”, “traçabilité garantie” ou encore “choisi avec soin” qui ne sont que de la poudre aux yeux.

Les recherches menées par l’association de consommateurs ont permis d’identifier les marques qui respectent l’étiquetage sur les origines de la viande et celles qui font l’impasse sur le sujet. Ainsi, pour consommer en toute tranquillité d’esprit, tournez-vous vers Le Gaulois, Charal, Marie, Findus ou Zapetti. Par contre, pour éviter les mauvaises surprises, Sodebo, Père Dodu et Daunat doivent figurer au bas de votre liste.

 

Sources : lefigaro, franceinfo