La viande rouge, jugée "cancérogène" par l’OMS, est-elle dangereuse ?

Article mis à jour le 

L'OMS estime que la viande rouge est "probablement cancérogène"
L'OMS estime que la viande rouge est "probablement cancérogène"

La charcuterie et la viande rouge seraient cancérogènes. Telle est la révélation soutenue par l’OMS dans son rapport du 26 octobre et rapportée par la revue médicale The Lancet Oncology.

La viande rouge et la charcuterie favoriseraient le cancer colorectal. Le rapport publié lundi 26 octobre par l’OMS dans la revue médicale The Lancet Oncology fait état de cette nouvelle inquiétante. Le rapport classe la charcuterie dans la même catégorie que l’amiante et le tabac.

La charcuterie dans la même catégorie que l’amiante et le tabac

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une branche de l’OMS, a classé la charcuterie et toutes les viandes transformées dans le groupe 1. À titre indicatif, cette catégorie regroupe les substances cancérogènes pour l’homme à l’instar de l’amiante et du tabac. L’agence indique cependant que la charcuterie n’est pas aussi dangereuse que la cigarette.

Voici la liste des viandes indiquées dans ce rapport :

  • viandes salées ;
  • viandes fumées ;
  • viandes traitées en vue d’optimiser leur goût ou leur conservation.

Les produits en conserve et les sauces à base de viande sont donc inclus dans cette catégorie.

La viande rouge est pour sa part classée dans le groupe 2A rassemblant les substances “probablement cancérogènes pour l’homme“. L’OMS rassemble sous le terme de “viande rouge” le bœuf, le porc et le mouton.

La viande augmenterait les risques de cancer

Après avoir réalisé 800 études sur la question, le CIRC affirme détenir des indications suffisantes selon lesquelles la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal chez l'homme“. Selon l’agence, le risque augmenterait d’autant plus avec la consommation de charcuterie. Ainsi, consommer 50 g de charcuterie par jour augmenterait de 18% les risques de cancer colorectal.

Concernant la viande rouge, les indications de l’OMS sur les risques de cancer sont assez limitées. Se basant sur certaines études réalisées ces dernières années, Le Monde évoque des liens entre la viande rouge et les cancers de la prostate ainsi que du pancréas. Consommer 100 g de viande rouge au quotidien accroîtrait ainsi de 17% le risque de cancer, mais le lien n’est pas clairement établi.

34 000 décès par an à cause de la charcuterie

L’organisme de recherche Global Burden of Diseases dénombre chaque année 34 000 décès dus au cancer et imputable à la charcuterie à travers le monde. 50 000 autres seraient relatifs à une consommation excessive de viande rouge. Ces chiffres sont certes impressionnants, mais restent insignifiants devant les 600 000 décès causés par l’alcool et le million de morts par an imputable au tabac.

Le Dr Christopher Wild, directeur du CIRC, évoque cependant la dimension nutritive de la viande rouge. Selon lui, les gouvernements devraient formuler des recommandations alimentaires prenant en compte les risques et les avantages de la consommation de viande rouge et de viande transformée“.

 

Sources : francetvinfo, lefigaro, lemonde