Voilà pourquoi flirter au bureau est risqué pour votre carrière professionnelle

Article mis à jour le 

Une chose est sûre, la vie professionnelle prend une grande place dans nos emplois du temps. Résultat, mieux vaut donc bien s'entendre avec ses collègues. Mais peut-on aller jusqu'à s'accorder un flirt ?

D'après un sondage Career Builder diffusé par le blog SeattlePi, près de 4 salariés sur 10 concèdent être déjà sorti au moins une fois au cours de leur carrière avec un collègue. Et pour plus de 3 salariés sur 10, ce flirt n'en reste pas là : ceux-ci se sont même mariés avec un collègue ou on finalement passer leur vie conjointement.

Il faut dire que le fait de travailler ensemble au quotidien sur les mêmes projets des heures durant ne manque en général pas de créer des liens entre les personnes. Et si les deux collègues partagent les mêmes centres d'intérêts et les mêmes horaires, la complicité peut alors vite s'installer. Cependant, la ligne entre travail et histoire d'amour n'est pas à prendre à la légère. Pourquoi ? Parce que ce choix peut à la fois vous affecter personnellement, et toucher vos collègues.

Quels sont les dangers pour une carrière, dans ce cas de figure ?

Sans surprise, comme le relève le sondage Carrer Builder, une rupture orageuse peut entraîner des ragots de la part des collègues, ce qui ne manque pas d'ébruiter le fin mot de l'affaire dans l'ensemble du bureau. Dès lors, des tensions se créent et le moment est souvent difficile à vivre, d'autant plus que la situation peut nuire à la crédibilité du salarié et à sa réputation.

Le simple fait de s'imaginer aller au travail avec son ex qui travaille juste à côté en donne la couleur. D'ailleurs, les ruptures dans les entreprises seraient dans la grande majorité des cas particulièrement difficiles à gérer pour les personnes concernées, mais aussi pour les autres employés et la direction. Dans certains cas, la situation peut même dégénérer en basculant vers le harcèlement sexuel ou la perte d'emploi.

De fait, l'un des deux finit souvent par partir volontairement de l'entreprise afin de ne plus côtoyer son ex, ou demande une mutation dans un autre service. Un choix qui peut alors remettre en cause sa carrière ou l'intérêt que l'on porte à son emploi.

Quid des relations sexuelles au travail ?

Si des salariés surprennent un comportement équivoque de la part d'un de leurs collègues, ces derniers peuvent être forcés de témoigner contre ce dernier, entre autres si son ou sa partenaire venait à l'accuser de harcèlement sexuel. Ce qui ne serait pas si rare. Pour éviter ce type de situation, certaines sociétés anglo-saxonnes demandent à leurs nouvelles recrues un engagement par écrit à ne pas avoir de relations sexuelles avec leurs collègues.

En France, ce genre de clauses est interdit. Néanmoins, les entreprises font en sorte de séparer physiquement les couples afin qu'aucune information stratégique ne circule "sur l'oreiller". Moralité, mieux vaut donc jouer la carte de la discrétion absolue en cas d'idylle au travail…

Sources : Career Builder, SeattlePi, Capital, letudiant.fr