Les voitures de demain se livrent une bataille sans merci

Article mis à jour le 

La voiture autonome n’est plus un rêve, mais une réalité. Les tests des différents modèles essayés ici et là se Ancresont avérés concluants. Et d’ici quelques années, appeler un taxi autonome pour se faire ramener chez soi sera probablement banal. Mais dans les coulisses, constructeurs automobiles et géants de l’informatique se lancent une guerre sans merci pour s’accaparer ce marché émergent.

La première étape de ce bouleversement technologique commence par la voiture connectée. Apple et Google ont ainsi respectivement lancé Car Play et Android Auto. Il s’agit d’applications qui permettent, à partir du tableau de bord de la voiture, de surfer sur internet, de se connecter aux réseaux sociaux ou d’envoyer des messages à ses proches.

La firme qui a le plus d’avance est Google avec sa Google Car, qui se conduit à distance à l’aide de radars, de caméras et de capteurs laser. De son côté, Apple planche également sur un véhicule électrique autonome. La France n’est quant à elle pas en reste, puisque l’Institut de la Recherche en Informatique et Automatisme développe sa voiture autonome baptisée Cyber Car. Il s’agit d’un taxi automatique qui géolocalise le client grâce à son smartphone. Mercedes, pour sa part, a présenté un nouveau véhicule totalement autonome. De même, le fabricant d’appareils électroniques Delphi a fait parcourir à son modèle autonome 5 500 km en Amérique du Nord.

Quoi qu’il en soit, des problèmes d’ordre juridique demeurent. Plusieurs questions restent en effet en suspens. En cas d’accident en conduite automatique, qui sera le responsable ? Est-il nécessaire de posséder le permis de conduire pour pouvoir utiliser une voiture autonome ? Gageons que toutes ces questions trouvent prochainement leurs réponses.

Source : rtl2