Les volcans du Seigneur des Anneaux au bord de l'éruption

Article mis à jour le 

La malédiction de l'anneau serait est-elle en passe de devenir réalité d'ici quelques jours à Wellington, où se tiendra mercredi l'avant-première néo-zélandaise de Bilbo le Hobbit ? Pourtant inactif depuis un siècle, le mont Tongariro projette en effet ses cendres depuis octobre. Et à quelques kilomètres de là, le mont Ruapehu menace quant à lui de se réveiller.

Depuis plusieurs semaines, le réveil du volcan Ruapehu (2797 m) - plus connu sous le nom de mont de la Désolation par les fans de la saga du Seigneur des Anneaux adaptée au cinéma par Peter Jackson – ne cesse de défrayer la chronique. Si les spécialistes s'accordent à dire que ses effets seront bien moins destructeurs que dans la trilogie de Tolkien, reste qu'une potentielle éruption est à prévoir. Pour l'heure, l'augmentation de la pression relevée dans une cheminée souterraine a amené le département de la Protection à interdire aux randonneurs l'accès au sommet du Mont Ruapehu.

D'après le GNS Science, un organisme de surveillance, la température mesurée plusieurs centaines de mètres en dessous du lac du cratère du volcan a dépassé les 800 ° C. La probabilité d'une éruption d'ici quelques semaines ou quelques mois ne serait donc pas à exclure. À noter que l'éruption la plus meurtrière qu'ait connue la Nouvelle Zélande remonte à 1953. Des projections du Mont Ruapehu avait alors fait dérailler un train entrainant la mort de 151 personnes.