Volkswagen : la Commission européenne informée du trucage depuis 2013

Article mis à jour le 

Le Financial Times a révélé des documents attestant que l'UE était informée du trucage dès 2013
Le Financial Times a révélé des documents attestant que l'UE était informée du trucage dès 2013

Le trucage des tests d’émission par les constructeurs d’automobiles du groupe Volkswagen était connu de la Commission européenne depuis 2013, d’après le Financial Times. Information qui n’avait alors généré aucune conséquence, malgré de vifs débats en interne.

Plus de deux ans avant les révélations de la tromperie de Volkswagen aux États-Unis, la Commission était déjà informée du problème, souligne le Financial Times. Le quotidien britannique a en effet mis la main sur des documents internes de l’institution européenne l’attestant. Le commissaire en charge de l’environnement de l’époque, Janez Potocnik, avait ainsi déjà sonné l’alarme en 2013. Sans que cela n'entraîne une quelconque réaction de la part de Bruxelles. Toujours d’après le Financial Times, une lettre du commissaire mettant en évidence la défaillance a été transmise en février 2013 au commissaire à la Politique industrielle, Antonio Tajani. Ce qui a alors suscité de vifs débats à la Commission.

Les documents prouvent donc bel et bien que la manipulation des tests d’émission par les constructeurs était déjà connue, et ce bien avant ce que l’on supposait. Rappelons que fin septembre, l’Agence fédérale de protection de l’environnement américaine avait dévoilé un logiciel à même de contourner les mesures anti-pollution. Volkswagen a ensuite admis que 11 millions de ses véhicules intègrent ce dispositif dans le monde.

 

Sources : 20minutes, francetvinfo

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : auto