Voyages : un guide pour savoir où, quand et combien donner de pourboire

Article mis à jour le 

Ne vous est-il jamais arrivé, lors d'un voyage, de ne pas savoir combien laisser de pourboire à un serveur ou à un chauffeur de taxi ? Dans bien des cas, d'une région du monde à l'autre, il est important de retenir que les habitudes diffèrent. C'est la raison pour laquelle LovingApartments  a composé une infographie résumant les subtilités à ne pas omettre en vacances à l'étranger.

Combien êtes-vous censé laisser à un serveur en Amérique du nord ou à un bagagiste en Asie ? Pour répondre à cette question, qui pourrait se révéler embarrassante, LovingApartments a développé une infographie synthétisant les us et coutumes en termes de pourboire de chacun des continents du globe. La journaliste Lindsey Lawrence, du Daily Infographic, raconte que cette initiative à la suite d'une rencontre.

Peu de temps après son retour aux États-Unis, après un semestre passé en Espagne, elle se lia d'amitié avec un espagnol nommé Fernando, fraîchement installé à New York. Un soir, peu de temps après leur rencontre, tandis qu'ils dinaient en ville, le jeune homme lui proposa en gentleman qu'il est de payer l'addition. Problème : au moment de régler la note, celui-ci ne laissa seulement que 10 % de pourboire au serveur (contre les 15 à 20 % requis).

Dès lors, Lindsey commença à paniquer. Elle ne savait pas comment lui expliquer qu'il était d'usage de laisser davantage dans un restaurant aux États-Unis, et n'osait pas non plus rectifier le tir de peur de le vexer. Après quelques minutes, elle tenta d'envoyer discrètement quelques dollars dans la coupelle, ce que Fernando ne manqua pas de découvrir, amusé, arguant qu'il ne fallait pas hésiter à lui faire part de ce genre de choses.

Mieux vaut prévenir que guérir

Moralité : mieux vaut donc jouer la carte de l'honnêteté et surtout ne pas manquer de se renseigner sur les coutumes locales lorsque l'on s'apprête à partir à l'étranger. Pour vous éviter des recherches fastidieuses, l'infographie de Loving Apartments est idéale. Vous y apprendrez notamment qu'en Amérique du nord, le pourboire est bien vu dans la mesure où il permet aux serveurs de payer leurs à-côtés, leur loyer et parfois même leurs études.

À l'inverse, le pourboire est perçu comme un geste insultant au Japon et en Chine. Là-bas, ce dernier est en effet bien souvent considéré comme une forme d'impolitesse, le destinataire s'imaginant probablement que le client pense qu'il est mal payé et mal considéré par son employeur. De même, il n'est pas rare en Asie que des employés soient licenciés après avoir accepté un pourboire. Pour cette raison, abstenez-vous donc de laisser la monnaie de votre cocktail pour ne pas tenter les serveurs…

Sources : Daily Infographic, Visual.ly, Slate