WalkCar : un skateboard motorisé… qui tient dans un sac

Article mis à jour le 

À mi-chemin entre le skateboard et les monoroues, le WalkCar semble bien placé pour concurrencer le segway...
À mi-chemin entre le skateboard et les monoroues, le WalkCar semble bien placé pour concurrencer le segway...

L’entreprise japonaise Cocoa Motors a mis au point un nouvel accessoire pour se déplacer en milieu urbain : le WalkCar, sorte de skateboard coupé aux deux extrémités et doté d’un moteur. Le segway et autres monoroues ont peut-être du souci à se faire…

Sans doute avez-vous déjà aperçu dans les rues d’une grande ville des badauds arpentant l’environnement debout sur un segway, une roue gyroscopique. Ce moyen de déplacement sans guidon, plus ou moins facile à manœuvrer et se pilotant à l’aide du corps, serait particulièrement en vogue, à en croire Le Figaro. Or, d’après l’Agence Reuters, l’avenir du déplacement urbain ne serait pas le segway mais le "WalkCar", invention japonaise mise au point par Cocoa Motors.

 

Qu’est-ce-que le WalkCar ?

Concrètement, le WalkCar est une planche équipée de roues à l’instar d’un skateboard. À la différence près que celui-ci n’a pas d’extrémités comme la planche à roulettes classique dont sont friands les ados. En un sens, le WalkCar ressemble à s’y méprendre à un ordinateur portable fermé (ou à une tablette) auquel l’on aurait adjoint d'un côté quatre roulettes. D’ailleurs, celui-ci se range facilement dans un sac à dos, à l’inverse des monoroues.

Cette invention en aluminium fonctionne grâce à une batterie en lithium et supporte une charge de 120 kilogrammes. Son poids est quant à lui compris entre deux et trois kilogrammes, en fonction des différentes déclinaisons. Côté vitesse, cependant, le WalkCar et ses 10 km/h ne rivalisent pas avec le segway (20 km/h au maximum). À noter que trois heures de chargement sont nécessaires pour effectuer 12 kilomètres.

À en croire les inventeurs du WalkCar, l’appareil serait très facile à utiliser et à manier. Le simple fait de monter dessus servirait ainsi à le faire démarrer, et inversement lorsque l’on descend. L’invention pourra être réservée via Kickstarter à compter de l’automne 2015 pour 700 euros. Tandis que les livraisons sont attendues pour le printemps 2016.

 

Sources : francetvinfo, journaldugeek, slate