Xbox One ou PS4 : 9 clés pour vous aider à vous décider

Article mis à jour le 

La Xbox One vient de débarquer en France et la PS4 arrive la semaine prochaine. Mais quelle machine allez-vous finalement acheter ?

Outre le bond technique (et donc visuel) et les nouveaux outils apportés par les consoles "next gen" (enregistrement de vidéo, switch tv – jeu sur Xbox One, etc.), la PlayStation 4 et la Xbox One sont relativement semblables à leurs grandes sœurs les PlayStation 3 et Xbox 360, écoulées à quelques 75 millions d'unités depuis leur lancement. Cependant, à l'heure de faire son choix, quels éléments faut-il prendre en compte pour se décider ? Voici quelques clés.

La question de la technologie

Les deux consoles sont nettement plus évoluées techniquement que les générations précédentes – il suffit pour s'en convaincre de jeter un œil sur les phases de gameplay récemment dévoilées (ex : Ryse : Son of Rome ; Killzone : Shadow Fall - ci-dessous) – et les effets graphiques sont bluffants.


Ryse Son of Rome : Launch Trailer par itsartmag

Toutefois, il est encore difficile aujourd'hui – même si la PS4 serait en théorie très légèrement plus puissante que sa rivale la Xbox One – de percevoir une différence lorsque l'on compare les jeux disponibles sur les deux supports.

À noter que les deux consoles renferment chacune un disque dur de 500 Go et un lecteur Blu-Ray (non compatible pour l'instant Blu-Ray 3D). Mais il est impossible de connecter un support de mémoire supplémentaire sur PS4, contrairement à la Xbox One.

La question du look

Inutile de penser à une couleur claire qui pourrait idéalement s'accorder avec celle de votre salon, les deux consoles n'existent pour l'heure qu'en noir – on se gardera ici d'aborder l'unique Xbox One blanche vendue 11 300 dollars sur eBay. Par contre, côté poids et design, les choses diffèrent de part et d'autre. Du côté de la XBO, la machine est un monolithe façon 2001 l'Odyssée de l'Espace version fat de 3,2 kilos. Du côté de la PS4, les choses sont tout autre : plus fine, cette dernière bénéficie aussi d'un design plus inspiré et original. D'un poids de 2,8 kilogrammes sur la balance, cette dernière serait néanmoins particulièrement bruyante, contrairement à la Xbox One, silencieuse.

La question de la rétrocompatibilité

Quelle que soit la machine pour laquelle vous allez craquer, vous ne pourrez en aucun cas faire tourner les galettes de vos jeux Xbox 360 et PS3. De même, il vous sera impossible d'utiliser les anciennes manettes sur les nouvelles consoles. À noter cependant que Sony et Microsoft devraient prochainement proposer une offre de "cloud gaming" permettant de jouer à certains anciens titres en dématérialisé.

La question des jeux

Hormis les onze jeux disponibles sur chacun des deux supports, parmi lesquels notamment Assassin's Creed IV : Black Flag, Battlefield 4, Call of Duty : Ghost ou encore Fifa 14 – sortis par ailleurs sur Xbox 360 et PS3 –, les deux nouvelles machines tentent chacune à leur façon de se démarquer l'une de l'autre. À ce titre, la Xbox a une certaine longueur d'avance car elle dispose de davantage de titres exclusifs que sa concurrente – on citera entre autres Dead Rising 3, Forza Motorpsort 5 mais aussi Ryse : Son of Rome. De son côté, la PlayStation 4 devra quant à elle s'appuyer sur le FPS Killzone : Shadow Fall et sur le jeu de plateforme Knack en termes d'exclusivités. Un bilan un peu léger, mais qui devrait rapidement s'étoffer dans les mois à venir avec Infamous et le nouveau Uncharted. À noter que les jeux Quantum Break et Titanfall sont également très attendus du côté de la machine de Microsoft.

La question des périphériques et accessoires

De part et d'autre, les deux consoles disposent d'une manette sans fil. Celle de la Xbox One se différencie toutefois avec d'étonnantes gâchettes à impulsion et moteurs de vibration, tandis que celle de la PS4, la "Dualshock 4" - déjà largement critiquée pour son autonomie ridicule -, offre un pavé tactile comparable à celui de la PS Vita. À noter que cette dernière possède, au même titre que la manette XBO, un bouton "share" afin de partager captures d'écran et vidéos sur les réseaux sociaux. Côté Microsoft, le nouveau Kinect, fameux appareil de reconnaissance faciale, de mouvements et de voix - les essais ne sont à ce titre pas très concluants - doublé d'une caméra HD, est vendu avec la console. Largement amélioré, il nécessite cette fois-ci beaucoup moins de profondeur pour être utilisé. La camera PlayStation 4 sera quant à elle vendue séparément pour 59 euros.

La question des applications dédiées (smartphone, tablette, etc.)

Le jeu vidéo semble bien disposé dans les années à venir à multiplier les écrans pour offrir une expérience de  jeu encore plus riche, à l'instar de la Wii U et sa "mablette". Côté Xbox One, c'est une fois de plus l'application Smartglass, téléchargeable gratuitement pour iOS (ici) et Android (), qui fait le job. Chez Sony, il existe bien un programme dédié baptisé PlayStation App (disponible sur Android et iOS) mais c'est surtout du côté de la PlayStation Vita que le constructeur nippon espère bien développer au mieux la complémentarité des deux consoles. Rappelons d'ailleurs que la PS Vita permet grâce au Wifi de poursuivre directement ses parties entamées sur la PS4. Il faut néanmoins dépenser 200 euros de plus…

La question du jeu en ligne

S'il est nécessaire d'avoir une connexion internet de base pour la Xbox One et la PlayStation 4, qui nécessitent chacune une mise à jour dès leur lancement, aucune des deux n'aura besoin d'être connectées en permanence. Cependant, afin de profiter du multijoueur en ligne, il faudra compter 59,99 euros par an pour la Xbox Live Gold et 49,99 euros par an pour le PlayStation Plus. Si la différence de prix est bien là, les spécialistes considèrent que le Xbox Live Gold a une nette longueur d'avance sur le PlayStation Plus. À noter que ces deux abonnements font chacun bénéficier au joueur d'un espace de stockage en ligne sur leur cloud respectif.

La question du multimédia

Une chose est sûre : la Xbox One n'est pas seulement une console de salon et c'est d'ailleurs l'un des éléments que la plupart des joueurs oublie de prendre en compte pour faire leur choix. Ainsi, la console de Microsoft est un appareil global de salon permettant, en plus, de jouer à des jeux. Par exemple, il est possible de passer en une fraction de seconde d'une application à une autre en pleine partie sur Xbox One. De même, il est possible de scinder l'écran en deux pour regarder la télévision tout en continuant sa partie – une pratique qui devrait plaire aux amoureux du football. Enfin, cette dernière dispose de bien plus d'applications que son adversaire la PS4, à la peine à ce niveau.

La question du prix

Comptez 499 euros en Europe pour une Xbox One, contre 399 euros pour une PS4. Une somme à laquelle il faudra néanmoins ajouter 60 à 70 euros de plus par jeu. À noter que les magasins spécialisés viennent de faire savoir que les personnes n'ayant pas précommandé leur console risquent de ne pas recevoir à temps leur appareil à Noël. Un phénomène qui serait lié à une demande trop importante, ou, pour certains analystes, à une stratégie marketing délibérée.

Sources : Pratique.fr, JeuxActu, Numerama, Challenges, 20minutes