Yahoo! ne croit plus au télétravail, et vous ?

Article mis à jour le 

Exit l'atmosphère start-up détendue et branchée. La dirigeante de Yahoo! Marissa Mayer a décidé que les employés de l'entreprise ne seraient dorénavant plus autorisés à travailler depuis chez eux.

La note lacunaire rédigée par la directrice des ressources humaines de Yahoo! Jackie Rees et rapportée par le site internet AllThingsD n'y va pas par quatre chemin : la rapidité et la qualité de travail seraient sacrifiées quand un salarié travaille depuis son domicile. Moralité, chacun des employés de l'entreprise indisposés à l'idée de retourner au bureau se verront dans l'obligation de quitter leur poste. Dans le petit monde des entreprises technologiques, où le télétravail est monnaie courante, la décision prise par Yahoo! en a déconcerté plus d'un. En France, d'après une étude réalisée par le ministère de l'Économie, les salariés français étaient 12,4 % à télétravailler au moins 8 heures par mois en 2012.

Ceux qui prônent l'interdiction

Mais en pratique, est-ce que le télétravail pousse vraiment à la fainéantise ? Comme le relate le site internet Business Insider, Yahoo! aurait en réalité pris la décision d'interdire le télétravail compte tenu des trop nombreuses personnes  travaillant peu et n'étant pas présentes sur place. Un certain nombre d'entre elles auraient même eu la fâcheuse tendance à se faire oublier et à attendre patiemment de toucher leur salaire à la fin du mois. C'est à l'issue de cette découverte que Yahoo! a jugé plus judicieux de ramener ses salariés dans les locaux de l'entreprise… ou de les pousser vers la sortie.

Dans sa note, la DRH Jackie Rees raconte en substance que les entreprises ont besoin d'interactions entre leurs salariés. Pour elle, Yahoo! ne peut exister et conserver son caractère unique qu'avec des employés se côtoyant physiquement. Sans ces expériences communes au sein des bureaux, et ce même si les salariés réalisent leur travail quotidien, Yahoo! perd son identité. Enfin, quelques-unes des meilleures idées et décisions proviendraient de discussions à la cafétéria, dans les couloirs de l'entreprise ou encore au cours de réunions improvisées.

Certaines études estiment que le télétravail isole et fragilise les travailleurs. Absent physiquement de l'entreprise, le salarié serait en effet moins sensible aux enjeux collectifs et à l'aide que peuvent leur fournir par exemple les syndicats. Ce qui aurait pour conséquence de fragiliser le rapport de force avec l'employeur. En outre, le travailleur aurait davantage tendance à négliger sa vie de famille et à travailler le soir. Enfin, c'est en tout cas ce qui ressort d'une étude publiée par Intelligent Transport Systems, le télétravail augmenterait l'effet de serre.

Ceux qui considèrent le télétravail comme l'avenir de l'emploi

Aujourd'hui, à l'heure où le matériel de bureau lui-même s'est métamorphosé pour devenir mobile – plus la peine dorénavant de se trouver à proximité de son téléphone, de son ordinateur ou de ses papiers –, le télétravail peut sembler une évolution logique du travail. Et en définitive, fixer les salariés au travail ne fait plus sens.

Réduction de l'espace de travail, baisse des frais de transports… le télétravail coûte indiscutablement moins cher que de travailler dans les locaux d'une entreprise. Les télétravailleurs ne sont par ailleurs pas les seuls à le dire puisqu'une étude souligne ces mêmes bienfaits : le télétravail facilite largement la concentration et l'autonomie. Ainsi, de nombreuses tâches seraient plus faciles à exécuter depuis chez soi, à l'abri du brouhaha de l'open-space. De quoi améliorer considérablement la productivité.

D'autant plus qu'en travaillant depuis chez lui, le salarié évite aussi bien les bouchons et les grèves que la plupart des maladies contagieuses – ce qui réduit fortement son absentéisme. De même, cette diminution des transports aurait un effet bénéfique sur l'environnement.

À l'inverse des détracteurs estimant que le travail chez soi en vient à prendre le pas sur la vie de famille, les télétravailleurs, en se rapprochant de leurs proches indiquent être en mesure de gérer avec plus d'aisance les contraintes familiales. Enfin, le télétravail offre une intégration plus facile pour les salariés handicapés.

Sources : AllThingsD, Business Insider, ministère de l'Économie