Yoga et méditation, des solutions douces contre les troubles cognitifs

Article mis à jour le 

Yoga et méditation : de nombreux bienfaits
Yoga et méditation : de nombreux bienfaits

De nouvelles recherches sur les bienfaits du yoga ont été menées par une équipe australo-américaine. Parue dans le Journal of Alzheimer’s disease, cette étude prouve que cette pratique ancestrale indienne procure une grande souplesse physique aux seniors et améliore leurs fonctions cérébrales.

Les recherches ont été réalisées par des chercheurs de l’UCLA et de l’université australienne d’Adélaïde. Ce programme a permis de confronter les effets du yoga et de la méditation avec les exercices d’entraînements cérébraux, ces derniers ayant toujours été considérés comme l’alternative idéale pour gérer les troubles cognitifs légers.

Les démarches

Les observations se sont étalées sur une durée de trois mois. Afin de les mener à bien, 25 participants âgés de 55 ans et plus ont été répartis en deux groupes. Ces sujets présentaient des problèmes de mémoire, notamment l’oubli des noms, des visages ou la perte d’objets et quelques troubles cognitifs légers. Avant leur intégration dans le programme, ces individus ont été soumis à un scanner du cerveau et à des examens de mémoire. La première équipe se composait de 11 personnes suivant des séances d’entraînement de la mémoire. La seconde suivait des cours de yoga Kundalini et 20 minutes de méditation Kirtan Kriya par jour.

Les résultats

Au terme des trois mois de suivi, des améliorations similaires sur le plan de la mémoire verbale ont été perçues chez les participants. Toutefois, les membres du second groupe ont démontré une plus forte progression sur la mémoire spatiale et visuelle. Leur résistance au stress, à la dépression et à l’anxiété, facteurs aggravant les troubles cognitifs, a également augmenté. Dans leur communiqué, les chercheurs expliquent que le yoga contribue à une meilleure manière de vieillir. Afin de mesurer l’étendue des apports bénéfiques apportés par ces pratiques ancestrales sur le cerveau, l’idéal serait d’effectuer des recherches de plus grande envergure sur des sujets plus variés.

 

Sources : leparisien, pourquoidocteur

 

 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé