Adopter la slow décoration

Article mis à jour le 
Restaurer, retaper, relooker... décoration ne rime pas toujours avec consommation
Restaurer, retaper, relooker... décoration ne rime pas toujours avec consommation
En réponse à la consommation de masse et aux déchets qu'elle génère, la slow décoration propose de prendre son temps pour réfléchir à la façon de limiter l'impact environnemental des objets de notre quotidien. Recyclage, matériaux non toxiques, production artisanale ou éco-gérée. La décoration se met au vert et au vintage. Plutôt que de consommer, de jeter puis de racheter, on répare, on transforme, on réutilise... Pour le plus grand bien de notre planète.


Donner une nouvelle vie aux objets

Vous êtes sensibles à l'écologie, aux notions de gaspillage ou de gestion des déchets et vous souhaitez adopter une décoration respectueuse de l'environnement ? Voici quelques idées à appliquer sans réserve :

  • Transformer, upcycler ou surcycler : ces notions très voisines impliquent d'apprendre à réparer et à bricoler afin de prolonger la vie des objets. Changer la résistance d'un appareil électrique, l'interrupteur d'une lampe, transformer une bouteille de limonade en carafe permet de conserver ses objets plus longtemps et évite de nouveaux achats. Une initiative économique et écolo !

  • Chiner des vieux meubles et des objets anciens. Brocantes, vide-grenier, petites annonces sont les mines d'or du marché de l'occasion. Le vintage est à la mode, il permet de donner une touche rétro à son intérieur et de redonner vie à des objets de bonne qualité, souvent stockés dans les caves et les greniers.   

Limiter son empreinte écologique

La slow décoration prend également en compte les modes de fabrication, les matériaux utilisés pour la réalisation des objets et leurs modes d'acheminement. Pour une décoration plus consciente, on privilégie :

  • Les objets made in France : ils permettent de doper l’économie nationale et réduisent notre empreinte écologique. En effet, acheter un meuble en France nécessite moins d'heures de transport et de carburant de que commander un produit fabriqué de l'autre côté de la planète.

  • Les textiles bio : ils sont plus sains pour l’environnement et pour toute notre famille car ils limitent les risques d'allergies.

  • Les matériaux non toxiques : peintures, composants, bois traités sont de véritables dangers pour notre santé. Choisir des matériaux non toxiques supprime ces risques et contribue à réduire la pollution de l'eau et de l'air.

  • Le bois issu de forêts éco-gérées permet de lutter contre la déforestation, qui constitue un véritable drame pour l'écologie.

  • Les produits artisanaux : ils font vivre les artisans locaux et nous donnent l'occasion de posséder des objets « responsables ».

  • Les enseignes de design labellisées : un grand nombre de marques a à cœur de produire un design qui respecte les règles du développement durable, de la fabrication jusqu'à la distribution.