Faut-il aider un enfant à être droitier ou gaucher ?

Aider un enfant à devenir droitier ou gaucher
Aider un enfant à devenir droitier ou gaucher
Il arrive que les psychologues reçoivent des parents inquiets à propos de la latéralité de leur enfant, et plus précisément lorsque celui-ci n'est ni droitier ni gaucher. Faut-il alors forcer un enfant à devenir droitier ? Ou gaucher ?


Que signifie être gaucher ou droitier ?

Chaque culture a attribué aux cotés droit et gauche une signification, une symbolisation particulière. Il fut même un temps où les gauchers étaient diabolisés par la société. De nos jours, il arrive encore parfois qu'une même personne soit perçue différemment selon qu'elle soit gauchère ou droitière. (2)

Des études statistiques montrent que 86% des personnes sont droitières (3).

D'autre part, être gaucher ou droitier ne signifie pas seulement privilégier l'utilisation d'une main par rapport l'autre. En effet, la latéralisation concerne les yeux, les pieds, les oreilles et, l'ensemble du corps. Il est fréquent de plus que l'on soit droitier ou gaucher des mains et l'inverse pour les yeux ou les pieds.

Doit-on forcer un enfant à sortir de l’ambidextrie ?

Les enfants de 0 à 3 ans sont majoritairement ambidextre (3). On note cependant des préférences pour un coté. Vers 4-5 ans, 40 % des enfants sont encore mal latéralisés (4) et 30% le sont encore à 7 ans (3).

Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas un problème pour un jeune enfant de ne pas être latéralisé. Tous les enfants ne se développent pas de la même façon et à la même vitesse. Il n'est pas rare, en effet, qu'un enfant choisisse de privilégier un coté seulement lors de son entrée au CP (7 ans) pour l'apprentissage de la lecture et de l'écriture. Cependant il arrive aussi qu'un enfant mette plus de temps. Là aussi, pas d'inquiétude, il faut laisser à l'enfant le temps de choisir le coté qu'il préfère.

Il peut-être problématique que des parents forcent un enfant à choisir sa latéralité. Cela peut même avoir un impact sur le comportement de l'enfant et le rendre agressif (4). Il n'est pas rare en effet de rencontrer des gauchers "contrariés" qui étaient, au départ, des personnes gauchères forcées à devenir droitières.

Quelques précautions quand même…

L'absence de latéralisation prolongée associé à de la maladresse dans les activités de la vie quotidienne peuvent évoquer chez un enfant ce que les psychologues appellent une dyspraxie et nécessite une prise en charge médico-psychologique de l'enfant. Si vous suspectez votre enfant de dyspraxie, consultez un pédiatre ou un psychologue.

Bibliographie

(1) J, DUMAS, Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent (2007).
(2) S, COREN. Fifty centuries of right-handedness : the historical records in Science (1977)
(3) F, GAILLARD. Ontogenèse des latéralités in archive pédiatrique (1996)
(4) AJURIAGUERRA, J, MARCELLI D. Psychopathologie de l'enfant (1984)