> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Aides financières pour les familles monoparentales

Par : Sandrine Youknovski - Dernière modification : 19 février 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
aides financieres familles monoparentales

Obtenir des aides financières pour les familles monoparentales

Elever seul vos enfants vous donne droit à des aides financières spécifiques pour les frais de garde, le logement et les loisirs. Elles sont calculées en fonction de vos ressources.


Les aides attribuées au moment du divorce

L’aide juridictionnelle : celle-ci est destinée à pallier les frais de la procédure de divorce (honoraires d’avocat, d’huissier, expertises…). La demande est à formuler auprès du bureau d’aide juridictionnelle du Tribunal de Grande Instance (TGI) de votre domicile. 

La pension alimentaire : généralement fixée par le juge au moment du divorce, cette dernière est attribuée par l’ex conjoint à celui ou celle qui assume la garde principale des enfants, leur entretien et leur éducation.
 
La prestation compensatoire : elle peut être exigée par le juge si le divorce entraine une disparité de situation entre les époux. Elle est calculée en fonction des besoins et des revenus des conjoints.
 

La somme versée pour l'aide juridictionnelle dépend de vos ressources mensuelles : pour une aide totale, vos ressources doivent être inférieures à 929 euros et pour une aide partielle à 1 393 euros. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site Service-public.fr.

 

Les aides mensuelles dispensées par la CAF

Le RSA, versé par la CAF sous condition de ressources, remplace désormais l'allocation de parent isolé. Le test de simulation mis en ligne par la Caisse d'allocation familiale permet d'évaluer le montant de vos droits.

L'allocation de soutien familial : sur demande, elle peut provisoirement vous être accordée en cas d'absence de paiement de la pension alimentaire, dû au décès de votre conjoint ou si l'un des deux parents ne pourvoit plus à l'entretien des enfants.
 
Un complément familial est également proposé aux familles de plus de trois enfants à charge de moins de 21 ans. Il n'y a pas de démarche à effectuer, cette allocation vous sera versée directement si vos revenus n'excédent pas le plafond (43 853 euros annuel pour un parent isolé de trois enfants).
 

Les aides pour la garde, la scolarité et les loisirs des enfants

Parmi les aides pour la garde, la scolarité et les loisirs :

- la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) pour la garde des enfants de moins de 6 ans ;

- l'allocation de rentrée scolaire pour les enfants de 6 à 18 ans  ;

- le complément du libre choix d'activité, si vous souhaitez interrompre ou réduire votre temps de travail pour vous occuper de vos enfants ;

- l'aide à la garde pour parents isolés (Agepi) : une aide spécifique proposée par le Pôle emploi pour les demandeurs d'emploi afin de les aider à reprendre une activité professionnelle ou à une suivre une formation.

Ces aides sont dispensées par la CAF pour toutes les familles, en fonction de leurs conditions de ressources. 

 
Cas particuliers
 
  • En Ile de France, l'Api’mom est réservé aux familles en situation de précarité. Cette formule propose cinq chèques prépayés de 18 euros qui donnent droit à des heures de garde gratuites pour des bébés entre 0 et 36 mois. La demande est à effectuer auprès de votre Caf.
 
  • La bourse des collèges et des lycées s'obtient sur dossier auprès de l'établissement scolaire de votre enfant. Un fond social d'aide pour les cantines est également mis en place pour aider ponctuellement les familles en grande difficulté. 
 
  • Enfin, la Caf propose à ses allocataires des réductions sur les séjours des vacances dans des centres labélisés Vacaf et propose aux enfants de plus de 11 ans des tickets loisirs pour le financement d'une activité et de son matériel.

Les aides au logement

Il existe plusieurs types d'aides au logement. Certaines concernent les locataires : l'aide au logement ou l'aide personnalisée au logement (APL) sont accordées par la Caf, sous condition de ressources. D'autres sont réservées à l'amélioration de l'habitat et aident les propriétaires à effectuer des travaux.

Le fond de solidarité pour le logement (FSL) octroyé par le Conseil Régional permet à des familles aux revenus modestes de subvenir à leurs frais de logement : dépôt de garantie, loyers, assurances, factures impayées, etc.
 
Paris Logement Famille Monoparentale : la ville de Paris accorde une aide spécifique aux familles monoparentales. La demande s'effectue dans le centre d'action sociale de votre arrondissement et doit être renouvelée chaque année.
 
Il existe également des dispositifs pour le déménagement, pour la caution, la location (Loca pass) et des tarifs spéciaux pour le règlement des factures d'EDF, de gaz et de téléphone.
 

Les tarifs sociaux pour le gaz naturel et l'électricité sont attribués automatiquement dès lors que les organismes d'assurance maladie ont communiqué les coordonnées des personnes suceptibles de bénéficier de ces aides. La demande pour la réduction sociale téléphonique est à effectuer auprès de votre CAF, de Pôle Emploi ou de la mutualité sociale agricole (MSA).

 

L'adresse d'une CAF près de chez vous

Divorce, décès, contrat de mariage...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr