Ail : planter, cultiver, récolter

Cultiver de l'ail dans son jardin
Cultiver de l'ail dans son jardin
Il existe deux grandes catégories d’ail : les variétés d’automne et celles de printemps. Néanmoins, la méthode de culture reste identique. L’ail pousse dans toutes les régions de France.


Culture de l'ail : préparation du terrain

L’ail préfère les terrains argilo-siliceux ou argilo-calcaire mais s’accommode avec la majorité des sols à condition qu’ils soient bien drainés. En effet, l’ail redoute particulièrement l’humidité.

Ne plantez jamais d’ail dans un terrain ayant reçu récemment une fumure organique comme le compost ou le fumier. Elle ne poussera pas. En revanche vous pourrez tout à fait enfouir un engrais de fond riche en phosphore et en potasse.

Méthode de culture de l'ail

Après avoir bêché votre sol et incorporé votre engrais, creusez des sillons de trois à quatre centimètres de profondeur. Vous enfoncerez vos caïeux, pointes vers le haut en respectant un intervalle de dix centimètres entre deux plants. Vos lignes doivent être espacées d’une trentaine de centimètres les unes des autres.

L’unique soin à apporter à cette culture est un binage léger.

L’ail pousse en quatre à huit mois selon les variétés et les régions.

L’ail d’automne est à planter d’octobre à décembre, celui de printemps de février à mars.

Quand et comment récolter votre ail

La récolte se fait à partir du mois de juillet (voir notre article sur les travaux au jardin en juillet).

On considère que l’ail est mûr quand le tiers supérieur de la plante est sec et jauni.

Arrachez délicatement à l’aide d’une fourchette ou un déplantoir afin de ne pas abimer les bulbes. Ensuite, aligner l’ail sur le sol durant quelques jours afin qu’il sèche au soleil.

Comment conserver votre culture

Une fois bien sec, ramassez votre récolte et formez des bouquets que vous attacherez.

Stockez-les ensuite dans un endroit bien ventilé à l’abri du froid et de l’humidité.

Vertus thérapeutiques de l’ail

Utilisé pour soigner depuis l’antiquité. Les vertus de l’ail sont multiples qu’il soit consommé cuit ou cru.

L’ail aide à lutter contre les infections. C’est un excellent vermifuge et fongicide et sa consommation fait diminuer le taux de cholestérol. Des études ont prouvé qu’il aidait à lutter contre certains cancers.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".