Alcoolémie : mode de calcul et effets

L'alcoolémie
L'alcoolémie
L'alcoolémie, ou taux d'alcool dans le sang, est calculé selon une formule qui tient compte du poids et d'un coefficient d'absorption qui est différent chez l'homme et chez la femme.


Calculer un taux d'alcoolémie

Le taux d'alcoolémie est calculé selon la formule suivante :

A = V x p x 0,8 / K x m

Avec A = alcoolémie ; V = volume de boisson ingéré en ml ; p = degré d´alcool de la boisson ; K = coefficient de diffusion ; m = poids en kg

Pour un homme de 80 kg qui boit deux verres de vin de 10 cl à12 % au volume, on obtient :

A = 200 x 0,12 x 0,8 / 0,7 x 80 = 0,34 g/l

Pour une femme de 60 kg, on obtient pour la même quantité de boisson :

A = 200 x 0,12 x 0,8 / 0,8 x 60 = 0,40 g/l

L'intensité du taux d'alcoolémie

Ce taux est approximatif, car il est modifié par la présence d'aliments dans l'estomac, la vitesse d'ingestion, le taux alcool (les boissons fortement alcoolisées sont responsables d'une alcoolémie plus élevée), le stress, la fatigue, l'état général de santé.

L'alcoolémie est maximale 1 à 2 heures après absorption ou 15 à 30 minutes si la personne est à jeun.

La vitesse d'élimination est de 0,10 g/l à 0,30 g/l par heure.

Les effets de l'alcoolémie selon les taux

Dès que l'alcoolémie est supérieure à 0,5 g/l de sang, les effets neurologiques se manifestent avec :

  • rétrécissement du champ visuel ;
  • altération de l'appréciation de l'espace et des distances ;
  • sensibilité accrue à l'éblouissement ;
  • diminution des réflexes ;
  • euphorie et désinhibition.


L'ivresse est manifeste lorsque l'alcoolémie est située entre 1 et 2 g/l, avec état d'euphorie, de tristesse ou d'agressivité.

L'intoxication est sévère au-delà de 3 g/l et la mort est probable à 5 g/l.

Boire et conduire

Le degré d'alcoolémie est importante pour la détermination des infractions au code de la route.

En France, la conduite automobile est interdite au-delà du seuil de 0,5 g/l (ou 25 mg/l d'air expiré quand la mesure est faite avec un éthylotest).

En Grande-Bretagne, le taux toléré est de 0,8 g/l et en Suède de 0,2 g/l, ce qui interdit pratiquement toute consommation d'alcool au conducteur.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : examens médicaux