Cigarette et carences nutritionnelles : ce que les fumeurs doivent savoir

Cigarette et carences nutritionnelles - © Challiyan / Wikimédia Commons.
Cigarette et carences nutritionnelles - © Challiyan / Wikimédia Commons.
En quoi alimentation et tabac sont-ils liés ? Les composés chimiques contenus dans la cigarette, en plus d'empoisonner l'organisme, modifient sa physiologie. En attendant de se débarrasser de cette habitude très nocive pour sa santé, le fumeur devrait adapter son comportement alimentaire afin de ne pas souffrir de sérieuses carences.


Carence en vitamine C

Lorsque vous fumez, vos besoins en vitamines sont augmentés, notamment en vitamines C et E. Pour cette raison, il est recommandé d'avoir une alimentation riche en fruits et légumes frais. Attention, la vitamine C est très fragile et elle est détruite par la cuisson. La vitamine C est essentielle dans le bon fonctionnement du système immunitaire. Les aliments les plus riches en vitamine C sont :

  • la goyave ;
  • le poivron rouge ;
  • le poivron vert ;
  • la papaye ;
  • le kiwi ;
  • l'orange ;
  • la mangue ;
  • le brocoli ;
  • les choux de Bruxelles ;
  • les fraises ;
  • le pamplemousse ;
  • le citron ;
  • l'ananas ;
  • le chou-fleur ;
  • le persil.

Vitamine E et cigarette

Chez le fumeur, on note également une diminution de l'absorption de la vitamine E, laquelle est un antioxydant très puissant. Mais qu'est-ce qu'un antioxydant ? C'est une molécule qui neutralise les radicaux libres produits lors des réactions biochimiques qui ont lieu dans notre corps. Ce processus de formation de radicaux libres est tout à fait naturel. En revanche, l'absence d'antioxydant va faire vieillir le corps prématurément. Notez que la vitamine C augmente l'efficacité de la vitamine E lorsqu'elles sont absorbées toutes deux en même temps.

Par ailleurs, la vitamine E joue un rôle important dans la diminution de l'inflammation que l'on observe dans certaines maladies, telles que la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson. On la trouve naturellement dans les aliments suivants :

  • les huiles, de germe de blé en particulier ;
  • les amandes ;
  • les graines de tournesol ;
  • les noisettes ;
  • l'huile de tournesol.

L'arrêt du tabac fait-il grossir ?

Le métabolisme du fumeur est augmenté à cause de l'effet de la nicotine. En effet, cette dernière  augmente les dépenses caloriques, en plus d'avoir un effet coupe-faim. Par ailleurs, en accélérant le transit, elle diminue, de ce fait, l'absorption des graisses au niveau digestif. Les personnes qui arrêtent de fumer sont sujettes à une prise de poids de 3 à 5 kg en moyenne. C'est d'ailleurs, une des nombreuses raisons pour lesquelles elles remettent à plus tard le moment fatidique où elles décideront d'arrêter.

À l'arrêt du tabac, les fumeurs tout juste sevrés ont tendance à consommer beaucoup plus d'aliments sucrés afin de compenser le manque de sérotonine induit par l'absence de nicotine. Sachez que si vous adoptez une alimentation saine qui vous procure du plaisir, et si, en plus, vous augmentez  sérieusement votre activité physique, il y a de grandes chances pour que vous ne preniez pas de poids.