Tout savoir sur les amendes pour excès de vitesse

Les amendes pour excès de vitesse
Les amendes pour excès de vitesse
Depuis bien longtemps, la vitesse est synonyme de liberté, et certains conducteurs n'hésitent pas à braver les interdits. Mais si la vitesse est synonyme de liberté pour certains, elle peut dans certains cas être synonyme de mort. Afin de limiter le nombre de décès dus à la vitesse, les pouvoirs publics ont pris le sujet à bras-le-corps en adoptant des mesures visant à encadrer l'usage de la vitesse sur l'ensemble du territoire français. Par ailleurs, cet encadrement s'accompagne d'une politique de fermeté en ce qui concerne les sanctions pour excès de vitesse.


Réglementation de la vitesse en France

Toute une série de limitations de vitesse sont prévues par le Code de la route en fonction des voies de circulations empruntées, des véhicules utilisés et des types de conducteurs concernés. De façon schématique, la limitation de vitesse sur autoroute est en principe limitée à 130 km/h, avec des adaptations par temps de pluie et pour les jeunes conducteurs. De la même manière, la limitation sur les voies rapides est généralement de 110 km/h, avec des adaptations par temps de pluie et pour les jeunes conducteurs. La vitesse sur route hors agglomération est limitée en principe à 90 km/h avec là encore des aménagements. En ce qui concerne la limitation de vitesse en agglomération, elle est fixée à 50 km/h, avec une fois encore des adaptations.

Les amendes et sanctions pour excès de vitesse

Les amendes pour excès de vitesse varient en fonction de l'ampleur de l'excès de vitesse et de la limitation initiale. Voici donc les amendes et sanctions applicables en la matière :

  • excès de vitesse inférieur à 20 km/h sur une portion à plus 50 km/h : amende forfaitaire de 68 euros accompagnée d'un retrait d'un point sur le permis de conduire ;
  • excès de vitesse inférieur à 20 km/h sur une portion limitée à 50 km/h ou moins : amende forfaitaire de 135 euros accompagnée du retrait d'un point sur le permis de conduire ;
  • excès de vitesse compris entre 20 et 50 km/h : amende forfaitaire de 135 euros accompagnée d'une perte de deux, trois ou quatre points sur le permis de conduire, ainsi que d'une éventuelle suspension du permis pour une durée pouvant atteindre trois ans ;
  • excès de vitesse supérieur à 50 km/h : amende forfaitaire de 1500 euros, accompagnée d'un retrait de six points sur le permis de conduire, ainsi que d'une éventuelle suspension du permis pour une durée pouvant atteindre trois ans. En cas de récidive, la sanction est sévèrement alourdie puisque l'auteur du délit encourt une amende forfaitaire de 3750 euros, un retrait de six points sur le permis, une suspension de trois ans du permis de conduire, une immobilisation ou une confiscation du véhicule ainsi qu'une peine d'emprisonnement pouvant atteindre trois mois.

Les professionnels à votre service :

  • Avocats
  • Police
  • Gendarmerie