Amnioscopie : un examen de fin de grossesse

Grossesse et amnioscopie - © pixnpics /Flickr cc.
Grossesse et amnioscopie - © pixnpics /Flickr cc.
L'amnioscopie est un examen non systématique qui est effectué en fin de grossesse. Il est pratiqué par votre gynécologue-obstétricien ou par une sage-femme. Il sert principalement à s'assurer du bien-être du fœtus avant l'accouchement.


Date d'accouchement

La grossesse dure 9 mois. Plus précisément, la date d'accouchement est normalement prévue à 41 semaines d'aménorrhée (SA), c'est-à-dire 41 semaines depuis le premier jour des dernières règles. Les premières  contractions du travail peuvent néanmoins survenir avant le terme de la grossesse, on parle alors d'accouchement prématuré. À l'inverse, il peut également arriver que le terme soit dépassé et que le bébé n'ait pas encore pointé le bout de son nez : il est alors important de s'assurer qu'il n'y a pas de souffrance fœtale.

Amnioscopie : ses avantages

L'amnioscopie permet de vérifier, à travers la membrane, l'aspect du liquide dans lequel baigne le fœtus, également appelé liquide amniotique. Au cours de l'amnioscopie, le médecin vérifie la couleur de ce liquide. S'il est foncé, cela indique la présence de méconium, qui est la première selle du bébé. Le méconium est normalement expulsé dans les 24 heures qui suivent la naissance ou durant la naissance lorsque le bébé se présente en position de siège. Lorsque l'on retrouve des traces de méconium dans le liquide amniotique, il est indispensable de surveiller de près le fœtus jusqu'à sa naissance afin d'éviter toute souffrance fœtale due à une inhalation in utero de ce méconium. 

Par ailleurs, l'amnioscopie est également utile en ce qu'elle confirme dans quelle position le fœtus se présentera (par la tête ou par le siège) lors de l'accouchement.

Déroulement de l'examen

L'amnioscopie, contrairement à l'amniocentèse, est un examen non invasif. C'est un examen indolore qui se déroule en position gynécologique. Le praticien introduit un instrument endoscopique muni de fibres lumineuses jusqu'au col de l'utérus afin d'éclairer la poche dans laquelle se trouve le fœtus et d'évaluer ainsi l'aspect du liquide. À noter que cet examen n'est pas possible si le col n'est pas ouvert.