Anatidés

Planche extraite "Canards de l’hémisphère nord", John Gooders et Travor Boyer, éditions de Gerfaut
Planche extraite "Canards de l’hémisphère nord", John Gooders et Travor Boyer, éditions de Gerfaut
Les Anatidés sont notamment les canards, les oies et les cygnes. Ces animaux ne sont pas simples à classifier et à comprendre. En fait, il s'agit d'une famille très complexe, aussi bien du point de vue comportemental que biologique.


Tout le monde les aime

Tout le monde trouve ces oiseaux à part, les Anatidés exercent une forme d'attirance chez l'espèce humaine. Ils sont recherchés depuis toujours par les chasseurs certains vouant un véritable culte à ces animaux et leur réservant l'exclusivité de leurs activités cynégétiques. Les habitants des villes sont heureux de venir nourrir les canards du parc le plus proche, et les habitants de campagnes les engraissent pour les magrets ou le foie gras.
Les scientifiques ne sont pas en reste, beaucoup s'intéressent au mode de vie des Anatidés, à leur comportement, et à leur longue histoire évolutive qui a donné la richesse spécifique actuelle. Voici donc un état des lieux des connaissances sur le sujet.

Une classification toujours en mouvement

Il faut d'abord noter que la classification, évoluant sans cesse, n'est peut-être pas connue par tout le monde, en tout cas par ceux qui ne sont pas en permanence en contact avec les derniers résultats scientifiques. Il est donc indispensable de commencer par un petit rappel pour bien comprendre quelles espèces rentrent dans la famille des Anatidés (voir aussi plus bas). Mais attention, les discussions scientifiques sont loin d'être terminées et la classification qui vous est proposée ici est simplement l'une des hypothèses de relations de parenté. Il existe un débat d'une rare intensité au sein des scientifiques, beaucoup trop technique pour être expliqué en détail.

Palmes de palmipèdes
Palmes de palmipèdes

Les Anatidés sont-ils encore des palmipèdes ?
Ce mot palmipède accompagne nos oiseaux dans tous les anciens dictionnaires mais il est étonnamment absent des ouvrages scientifiques. Le Larousse contemporain cependant donne la définition suivante qui montre que les oies, les canards mais aussi les pingouins et les cormorans sont bien des palmipèdes : oiseaux aquatiques présentant une palmure aux doigts. Les palmipèdes constituent un groupe de convergence adaptative formé de six groupes distincts.
La classification choisie ici a déjà le mérite d'être relativement simple à mémoriser. La famille des Anatidés est divisée en quatre sous-familles : les Dendrocygninés (les dendrocygnes), les Ansérinés (les oies et les cygnes), les Tadorninés (les tadornes), et les Anatinés (les canards au sens large). La sous-famille des Ansérinés est elle-même divisée en deux tribus, les Ansérini (les oies) et les Cygnini (les cygnes). La sous-famille des Anatinés est, quant à elle, divisée en 4 tribus : les Anatini (les canards de surface : colvert, sarcelle, pilet, etc.), les Aythyni (ex : nette rousse, fuligules), les Mergini (ex : eiders, harles, garrots) et les Oxyurini (érismatures).

Qu’est ce qu’un Anatidé ?

Colvert mâle
Colvert mâle

Voyons maintenant les caractéristiques qui permettent d'affirmer : "Cet oiseau est un Anatidé". Plusieurs parties du corps témoignent d'une parenté entre tous les Anatidés.
Les trois doigts antérieurs des pattes sont reliés par une palmure qui leur donne une aisance remarquable dans l'eau. Inversement, le déplacement sur terre est un peu plus laborieux.
Le bec est large, très aplati chez certaines espèces, et présente latéralement une rangée de lamelles qui permet de filtrer l'eau et la vase et de retenir les particules alimentaires. Au bout du bec, un onglet corné et très dur est présent.
La silhouette, assez trapue et aux formes rondes, ainsi que le cou allongé sont également diagnostiques de la famille.
Les mâles ont un organe copulatoire, une sorte de pénis.
Précisons enfin qu'il existe une multitude de caractères anatomiques du squelette, trop complexes pour être présentés ici, qui permettent d'être absolument sûrs que tous les Anatidés ont une ascendance commune.

Les canards ou le canard ?

Les différentes espèces de canards sont un vrai casse-tête pour les évolutionnistes car elles sont à la limite de la définition de l'espèce. Selon le concept biologique, une espèce est un groupe d'individus potentiellement interféconds. Mais voilà, les espèces de canards ne sont pas interfécondes dans la nature, en raison de leurs différences comportementales, mais tout à fait capables de se croiser et de donner des hybrides fertiles une fois que la barrière comportementale est brisée, notamment dans le cadre d'un élevage. Les chasseurs, toujours à la recherche d'un meilleur appelant, sont d'ailleurs tout à fait au courant des possibilités d'hybridation. Alors, y a-t-il des espèces de canards ou une grande espèce de canard ? Les différences entre canards sont si faibles qu'il n'existe pas de barrière biologique et on parle donc d'espèces éthologiques pour désigner ces groupes issus principalement de différences comportementales. Les canards sont au centre d'un débat philosophique sur la définition de l'espèce, débat qui n'est pas prêt de s'arrêter.

Le registre fossile

On connaît de nombreux ossements fossilisés attribués à des Anatidés, témoignant d'une très lointaine origine du groupe. C'est en France et en Belgique que les ossements les plus anciens, et identifiés à coup sûr, ont été trouvés. Les genres Romainvillia et Cygnopterus datent ainsi du début de l'Oligocène et montrent que les plus anciens Anatidés ont plus de 30 millions d'années. Toujours en France, Mionetta blanchardi est âgée de 15 millions d'années (Miocène). On connaît des tadornes fossiles, trouvés en Allemagne et datant également du Miocène. Enfin, le record est peut-être un fragment d'ailes trouvé en Amérique du Nord et daté à 45 millions d'années mais l'identification de ces os demeure incertaine.

Les différentes sous-familles

Les Anatidés se rencontrent partout dans le monde, excepté en Antarctique. On compte 158 espèces réparties dans 46 genres.
Peter Scott, en préface de son ouvrage de référence, "Les Anatidés du Monde" aux Editions du Gerfaut, parle de 245 formes ou races géographiques. Il souligne, par exemple que le garrot arlequin de l'Atlantique est légèrement diffèrent de son cousin du Pacifique, que pour reconnaitre un milouin européen d'un milouin d'Amérique il convient d'apprécier la rotondité de la tête.

La biologie de toutes ces espèces est assez proche mais quelques différences significatives, en fonction du groupe, sont intéressantes à noter. Commençons donc la présentation des différentes sous-familles. Nous ne parlerons ici que du comportement et des détails de la morphologie facilement accessibles, mais gardez en mémoire qu'une multitude de spécificités du squelette permettent d'aller plus loin dans la reconnaissance des groupes.

Dendrocygne
Dendrocygne

Les Dendrocygninés
Ce sont de superbes oiseaux au cou et pattes allongés. Le yaguasin, Dendrocygna bicolor, par exemple, est un gibier recherché dans les zones tropicales de l'Amérique. On les désigne collectivement sous le nom commun de dendrocygnes mais aussi de canards siffleurs (à ne pas confondre avec le siffleur, canard chassé en France), en raison de leurs chants insistants.

Bernache du Canada et bernache nonnette
Bernache du Canada et bernache nonnette

Les Ansérinés
Ce sont les oies et les cygnes. Les cygnes se différencient des oies par leur plus grande taille, leur cou plus long, leurs pattes proportionnellement plus courtes et par une zone sans plumes à l'avant des yeux. Contrairement aux canards, chez les oies et les cygnes, les mâles sont identiques aux femelles. Notons également que les plaques cornées sur les pattes des Ansérinés ont une forme réticulée caractéristique et que le renouvellement des plumes ne se fait qu'une fois par an. La plupart des espèces d'Ansérinés sont migratrices et se nourrissent principalement de végétaux.

Tadorne de Belon
Tadorne de Belon

Les Tadorninés
Leur morphologie est intermédiaire entre une oie et un canard mais il s'agit bien d'une sous-famille à part qui comprend 23 espèces réparties dans 10 genres. La plupart des Tadornes sont tropicaux ou habitent l'hémisphère sud. En France, on ne rencontrera que Tadorna tadorna, le tadorne de belon et Tadorna ferruginea, le tadorne casarca. Chez les tadornes, mâles et femelles sont similaires.

Canard mandarin
Canard mandarin

Les Anatinés
Ce sont les canards. La majorité des espèces de canards sont migratrices, mais d'autres sont sédentaires ou simplement nomades, se déplaçant régulièrement sur de petites distances pour trouver leur nourriture. Les mâles arborent un plumage beaucoup plus coloré que les femelles durant la période de reproduction, avant de reprendre un plumage plus terne, dit d'éclipse, hors de cette période.
Leur corps est plus trapu que chez les espèces des précédentes sous-familles. Pour différencier les 4 tribus, il faut remarquer que les Anatini, les canards de surface, sont capables de basculer leur corps pour aller chercher de la nourriture au fond de l'eau mais ne plongent pas. Ils décollent de l'eau en quelques coups d'ailes puissants. Leur miroir, ou spéculum, est extrêmement coloré. Notons que le carolin et le mandarin sont parfois placés au sein des Anatini, parfois dans une tribu à part (les Cairinini).

Fuligule morillon
Fuligule morillon

Les Aythyni
Ce sont les fuligules et les nettes. Ils sont excellents plongeurs et passent l'essentiel de leur temps dans l'eau. Ils doivent prendre un élan considérable avant de pouvoir décoller de l'eau. La palmure des trois doigts antérieurs est complétée par une liaison avec le doigt postérieur.

Harle huppé ou bec-scie au Québec
Harle huppé ou bec-scie au Québec

Les Mergini
Ce sont les eiders, garrots, harles, macreuses et le canard arlequin. Ils ont des pattes placées très postérieurement et sont en conséquence de mauvais marcheur mais de très bons nageurs. Cette tribu comprend de nombreuses espèces marines.

Les Oxyurini
Ce sont les érismatures, d'adorables petits canards capables de plonger et reconnaissables à leur queue dressée.

Récapitulatif de la classification des Anatidés

Famille des Anatidés
Sous-famille des Dendrocygninés (dendrocygnes)
Sous-famille des Ansérinés (oies et cygnes)
Tribu des Ansérini (les oies)
Tribu des Cygnini (les cygnes)
Sous-famille des Tadorninés (Tadornes)
Sous-famille des Anatinés (canards au sens large)
Tribu des Anatini (ex : colvert)
Tribu des Aythyni (ex : nette rousse)
Tribu des Mergini (ex : eiders, harles)
Tribu des Oxyurini (érismatures)

Article réalisé par Arnaud Filleul et Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 1 avis. 0% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".