Angiographie numérisée

L'angiographie numérisée
L'angiographie numérisée
En fonction de vos symptômes, votre médecin peut vous demander de réaliser une angiographie numérisée. Cet examen médical permet d'explorer le système vasculaire afin de détecter une éventuelle anomalie telle que la malformation d'une artère ou l'obstruction d'un vaisseau, par exemple. 


Angiographie et système vasculaire

Une atteinte du système vasculaire se manifeste par différents symptômes en fonction de la région affectée. En effet, les symptômes seront différents selon qu'il est question de l'obstruction d'une artère rénale ou d'une veine cérébrale. Par exemple, un caillot dans une artère rénale provoquera une hypertension. Si c'est une veine du cerveau ou du cou qui est touchée, les symptômes généralement observés seront des migraines, des troubles visuels ou encore une paralysie partielle ou totale. 

Angiographie numérisée : ses indications

De manière générale, l'angiographie numérisée est prescrite dans les cas suivants :

  • l'obstruction d'une artère ou d'une veine, comme dans le cas d'un athérome par exemple. Pour rappel, un athérome est un dépôt qui se forme sur la paroi d'une artère. Précisons, par ailleurs, qu'il est responsable de l'infarctus du myocarde et de l'angine de poitrine ;
  • une embolie, c'est-à-dire lorsqu'un caillot bouche une veine ou une artère, comme dans le cas de l'embolie pulmonaire ;
  • une sténose, c'est-à-dire, le rétrécissement d'une artère ;
  •  un anévrisme, qui est une dilation anormale d'une artère, et dont le principal risque est la "rupture d'anévrisme" qui peut provoquer un AVC, par exemple.

Déroulement de l'examen

L'angiographie numérisée nécessite d'être à jeun et elle dure de 1 à 2 heures. Le patient est allongé. Après une anesthésie locale et une ponction dans l'aine ou le coude, destinée à introduire un petit cathéter, le praticien va injecter un produit de contraste à base d'iode. Ce produit va permettre à l'équipe médicale de bien visualiser les artères et les vaisseaux afin d'y trouver une éventuelle obstruction ou toute autre anomalie. Des clichés seront pris sur écran et pour cette raison, il est nécessaire pour le patient de rester immobile.

Contre-indications

Comme pour tout acte radiologique nécessitant l'utilisation d'iode, il existe un risque allergique, principalement. Par ailleurs, les personnes souffrant d'une insuffisance rénale, ou prenant certains médicaments antidiabétiques tels que le Glucophage® ou des médicaments anticoagulants, devront le signaler à leur médecin avant l'examen. Pensez également à l'informer d'une éventuelle grossesse car cet examen peut présenter des risques pour le fœtus.