APL colocation : à quelles aides avez-vous droit ?

APL colocation : à quelles aides avez-vous droit ?
APL colocation : à quelles aides avez-vous droit ?
Vous partagez un logement avec un ou plusieurs colocataire(s) ? Votre situation reste éligible pour l'APL (Aide Personnalisée au Logement), tout comme celle de vos colocataires. Voici comment régulariser votre situation auprès de la CAF (Caisse des Allocations Familiales).


Comment prétendre à l'APL colocation ?

Plusieurs conditions doivent être réunies pour prétendre à cette aide :

  • vous devez vivre dans un logement conventionné ;
  • le logement doit être votre résidence principale ;
  • votre nom doit figurer sur les quittances de loyer, ainsi que celui de vos colocataires ;
  • votre colocataire ne doit pas être votre concubin(e).

Calcul de l'APL colocation

La CAF calcule son montant exact selon plusieurs critères :

  • le montant du loyer (2/3 du loyer pour les meublés) ;
  • vos revenus sur l'année fiscale précédant votre demande ;
  • votre situation familiale au moment de la demande ;
  • le statut de votre logement (conventionné, non conventionné, HLM...).

Justificatifs à fournir à la CAF

Le demande d'APL colocation nécessite de fournir à la CAF plusieurs pièces justificatives :

  • un RIB (Relevé d'Identité Bancaire) ;
  • le contrat de location ou bail ;
  • une déclaration de ressources de l'année fiscale précédant la demande d'aide ;
  • la première quittance de loyer ;
  • votre carte ou certificat de scolarité (pour les étudiants) ;
  • une pièce d'identité (passeport ou carte d'identité) ;
  • une fiche d'état civil remplie et signée datant de moins de 3 mois.

Cas particuliers

Si vous êtes étudiant étranger et désirez bénéficier de l'APL colocation lors de votre séjour en France, vous devez être en possession d'une carte de séjour d'une validité supérieure à 4 mois. A noter que l'obtention de l'aide au logement peut prendre jusqu'à un mois et demi.

Vous n'êtes pas éligible pour les aides au logement lorsque vous louez un logement à un parent proche.

Autres aides

D'autres aides existent si vous n'êtes pas éligible pour l'APL colocation.

L'ALS (Allocation de Logement à caractère Social) : elle est valable pour la résidence principale du locataire. Le logement doit avoir au minimum un point d'eau et mesurer au moins 9 m2.

L'ALF (Allocation de Logement Familial) : cette aide est réservée aux familles qui ne perçoivent ni l'APL ni l'ALS. Elle est versée dans un des cas suivants :

  • le locataire s’est marié depuis moins de 5 ans et avant l’âge de 40 ans et n’a pas d’enfant ;
  • le locataire touche des prestations familiales ;
  • le locataire a un ou plusieurs enfants âgés de moins de 20 ans ;
  • le locataire attend un enfant et perçoit l'APJE (Allocation pour Jeune Enfant) ;
  • le locataire vit avec une personne âgée ou handicapée dont il a la charge.