Arrêter de fumer grâce à l'hypnose

Article mis à jour le 
Arrêter de fumer grâce à l'hypnose
Arrêter de fumer grâce à l'hypnose
La thérapie par l’hypnose est présentée comme une technique efficace et indolore pour arrêter rapidement et sereinement de fumer. Comment ça fonctionne et - surtout - est-ce réellement efficace ? 


Comment fonctionne la thérapie par l'hypnose ?

La thérapie par l’hypnose repose sur un mécanisme de suggestion. Un entretien préalable individuel est effectué par le thérapeute qui évalue le profil du patient (dépendance, motivations, risques d’effets secondaires, environnement professionnel et personnel, etc.). Suite à cet entretien, le thérapeute met au point des suggestions et établit une stratégie d’hypnose. Les patients peuvent être traités individuellement ou en petit groupe (3 à 6 personnes). L’hypnose influe sur les symptômes de manque et les comportements addictifs. Durant la séance, le thérapeute s’adresse à l’inconscient de chaque fumeur qui a toujours souhaité se délivrer de son addiction au tabac. Un certain nombre de suggestions, d’associations d’idées sont délivrées, et chaque patient va s’emparer de celles qui lui parlent le plus. Cela peut par exemple être une association entre le tabac et un produit toxique.  Durant la séance, le thérapeute est à l’écoute des craintes et des questionnements de chaque patient.

Il existerait 5 niveaux d’approche dans l’arrêt du tabac par hypnose :


- Suggérer directement au fumeur un changement : le patient n’est plus dans son labyrinthe.
- Modifier la perception du comportement de dépendance.
- Utiliser l’hypnose pour visualiser l’avenir sans tabac.
- Utiliser l’hypnose en technique aversive : tabac = nausée.
- Autohypnose pour autonomiser le patient dans sa démarche (source : AFEHM)

L’Association française pour l’étude de l’hypnose médicale (AFEHM) précise que l’hypnose peut fonctionner sur tous les patients, qu'ils soient faiblement ou fortement dépendants à la nicotine. 

Quelle est la durée d'une thérapie ?

Selon l’AFEHM, une seule séance d’hypnose peut suffire pour initier le sevrage. En revanche, dans les cas où il n’apparaitrait pas, il faut attendre plusieurs semaines avant de renouveler l’expérience. Il est prouvé que la plupart des patients ont besoin d’étapes et d’un suivi pour asseoir leur décision et supporter le changement. 

Quels sont les effets secondaires ?

Les effets secondaires – non pas de l’hypnose, mais du sevrage – sont nombreux : anxiété, prise de poids, déprime, etc. Une mauvaise prise en charge médicale de ces effets secondaires peut entrainer une rechute et invalider la thérapie. Il apparait donc indispensable d’accompagner sa thérapie par l’hypnose d’un suivi médical pour assurer l’efficacité du traitement dans son ensemble. Comme toute technique pour arrêter de fumer, l’hypnose nécessite avant toute chose une solide motivation.

Bonus : une séance d'hypnose pour arrêter le tabac en vidéo avec Pratiks !

IFrame

Retrouvez d'autres tutoriels utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !