Arrêt du tabac : les bons conseils pour tenir bon

Article mis à jour le 
Arrêt du tabac : les conseils pour tenir bon
Arrêt du tabac : les conseils pour tenir bon
Le ministère de la Santé a fait de novembre le Moi(s) sans tabac, une initiative assortie d’une campagne de prévention et de mesures pour assister les fumeurs repentis dans leurs démarches. Arrêter de fumer, certes, mais comment tenir bon ? Voici 5 conseils pour vous aider à ne rien lâcher. 


1. Ne pas croire en une solution miracle

Patchs à la nicotine, chewing-gums, acupuncture, hypnose ou cigarettes électroniques : les thérapies et substituts ne sont en rien des solutions miracles. Ils accompagnent la démarche d’arrêter de fumer. Pour arrêter le tabac,  il vous faut avant tout une motivation à toute épreuve, et de la patience. 

2. S'occuper autrement

La dépendance des fumeurs n’est pas seulement physique, elle se situe également au niveau psychologique et comportemental. En effet, en développant des habitudes autour de la cigarette, les fumeurs se créent des réflexes. Pour arrêter de fumer, il est essentiel de contrer ces réflexes en se "déprogrammant" - c’est-à-dire en rompant avec la routine du fumeur.  

3. Récompenser ses efforts

L’argent d'ordinaire consacré à l'achat de paquets de cigarettes peut servir à vous faire plaisir. Utilisez-le à bon escient, en vous octroyant un moment de détente ou en allant au restaurant. Cet argent peut également être mis de côté pour constituer une cagnotte destinée à quelque projet à développer sur le long terme (vacances, etc.). Cela vous ouvrira de nouvelles perspectives, et permettra d’asseoir la pertinence de vos efforts. 

4. Se déculpabiliser

Votre entourage vous culpabilise, et vous culpabilisez de fumer ? Il ne faut pas.  Le tabac est aussi addictif que les drogues dures, et dans ce sens, vous subissez votre addiction. A France Bleu, le Docteur Françoise Pernot, médecin généraliste et membre de l'ANPAA du Territoire de Belfort (l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et en Addictologie),  explique que  "le tabac est une drogue plus forte encore que l’héroïne ou la cocaïne". Et de préciser qu'il est responsable de la mort de 73 000 personnes chaque année.  Arrêter est une décision importante et honorable. 

Rester groupés

Arrêter de fumer n’est pas un combat solitaire. Le soutien de vos proches est précieux et fondamental. Arrêter à deux ou à plusieurs peut décupler la motivation. L’aide et les conseils des professionnels de la santé sont également de solides soutiens.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".