Aider son enfant à arrêter la tétine

Aider son enfant à arrêter la tétine
Aider son enfant à arrêter la tétine
Téter est un besoin physiologique pour les bébés. Mais chez les plus grands, la sucette a tendance à limiter la communication et à favoriser le repli sur soi, sans parler des problèmes de malpositions dentaires. Découvrez plusieurs pistes pour encourager votre enfant à s’en passer pour de bon.


Le bon moment pour arrêter la tétine...

Ne lui demandez pas de faire cet effort supplémentaire alors qu’il s’apprête à accueillir un petit frère ou en plein déménagement. Vous-même, évitez les périodes de stress au bureau ou de sevrage tabagique !

Vous devez être parfaitement disponible pour pouvoir pallier aux éventuels petits coups de blues. L’idéal ? Un long week-end ou les vacances, quand tout le monde est détendu et les adultes plus disponibles.

Les mots justes

Oubliez les petites phrases culpabilisantes ("tes dents seront toujours en avant") ou humiliantes ("ça fait bébé, à l’école on va se moquer de toi"). Elles ne peuvent que le déstabiliser et renforcer le besoin de la maudite tétine, si réconfortante quand on se sent un peu tristounet !

Il a réussi à s’en passer pour la sieste ? Ne dites rien sur le moment : vous risqueriez de raviver le manque. Profitez d’une heure de jeu pour le féliciter et répétez-lui que vous êtes très fiers de lui.

Pour l'aider à arrêter la tétine, procédez étape par étape

Malgré sa petite taille, sa tétine prend beaucoup de place dans son quotidien. D’un commun accord, limitez son champ d’occupation dans l’espace. Cantonnez son usage uniquement à la maison puis à la chambre pour finir par l’autoriser uniquement dans son lit.

Réduisez également son usage dans le temps : d’abord pour la sieste et la nuit, puis seulement le soir pour s’endormir.

Pas de marche arrière

Soyez sûrs de vous. Il est possible que vous-même ayez un peu de mal à lâcher la tétine. Après tout, elle lui a toujours apporté un tel réconfort quand il avait du chagrin ou piquait une colère… Mais votre bébé a grandi, il doit maintenant apprendre à supporter les frustrations sans cette béquille.

S’il a franchi la première étape avec succès (il ne la réclame plus à l’extérieur), n’en gardez pas une dans votre sac "au cas où". Faites-lui confiance, faites-vous confiance. En cas de petite "crise de manque" (chute, chamailleries au bac à sable, ...), vous trouverez tous les deux les moyens de pallier à son absence.

Arrêt de la tétine : un adieu très symbolique

Il semble prêt à se passer de sa tétine pour de bon ? Rassurez-le, il n’est bien entendu pas question de la jeter pour autant à la poubelle ! Pourquoi ne pas la mettre dans une jolie boîte et la ranger avec ses habits de bébé, en haut de l’armoire ? Ou peut-être l’envoyer à son petit cousin qui vient de naître ? Il en a certainement beaucoup plus besoin que lui à présent. Il peut aussi s’il préfère la donner à son nounours qui, contrairement à lui, n’est pas encore assez grand pour s’en passer.

Autre solution : à l’approche des fêtes de fin d’année, proposez-lui de l’offrir au Père Noël qui en fait collection et qui, en échange, ne manquera pas de lui laisser un petit cadeau supplémentaire.