Asperge : plantation, culture et récolte

Asperges Martha Washington © Thomson & Morgan
Asperges Martha Washington © Thomson & Morgan
Souvent considérée comme un légume de fête, l’asperge signe le retour du printemps. Sa saveur est raffinée, subtile... Quelle que soit la couleur de sa robe, elle plaît toujours autant, de mars jusqu'à la fin juin.


Généralités sur les asperges

L'asperge, plante rustique (-5°C), est vivace par sa souche souterraine appelée "griffe", d'où naissent chaque année des pousses vigoureuses nommées des "turions". Ce sont ces jeunes pousses que l’on cueille et que l’on déguste.

Parmi les variétés d'asperges, on distingue :

  • les asperges blanches, assez grosses et précoces ;
  • les asperges vertes, plus fines et qui sortent de terre plus tardivement.

Les asperges vertes poussent à l'air libre et doivent leur couleur à leur exposition au soleil. Les asperges blanches ne conservent leur couleur que si elles sont protégées du soleil. Les asperges violettes sont des "transfuges" : il s'agit d'asperges blanches, dont on a laissé le turion percer légèrement le sol et prendre ainsi une coloration rougeâtre, violacée.

Conseils de culture

Plants d'asperge
Plants d'asperge

La culture de l’asperge nécessite beaucoup de soins.

Il faut commencer par créer une ou plusieurs tranchées d'environ 50 centimètres de profondeur.

La méthode consiste à recouvrir les griffes de 2 à 3 cm de terre la première année, le temps pour la plante de s’acclimater au terrain, puis, la seconde année, de couvrir légèrement les griffes de 20 cm de terre, et enfin, la troisième année, de couvrir les griffes de 50 cm de terre. Cette méthode permet de cueillir des asperges sur le même pied pendant une durée de 12 ans.

A noter : il faut 60 pieds (à raison de 1 m² par plante) pour nourrir une famille de 4 personnes.

L’asperge pousse dans tous les types de sol, mais les professionnels recommandent les terrains sableux, se réchauffant vite, ce qui favorise la croissance des turions.

De la plantation à la cueillette

Culture des asperges
Culture des asperges

Si vous voulez obtenir des asperges par semis printanier, vous risquez de ne récolter que des légumes de productivité et de qualité très inégales.

Il vaut bien mieux constituer votre aspergeraie à l'aide de griffes âgées de 2 ans, prêtes à planter.

La production d’asperges commence en général dès la 3e ou la 4e année, au mois d’avril.

La cueillette se fait avec un couteau spécial, la "gouge".

Gare aux maladies

L’asperge est souvent attaquée par certains insectes ravageurs comme

  • la mouche de l'asperge, dont les larves dévorent les bourgeons et la tige ;
  • le rhizoctone qui se manifeste par des filaments violets et des tiges jaunies ;
  • le criocère, un petit coléoptère qui a pour habitude de dévorer feuilles, tiges et boutons floraux.

Contre ces calamités, l'unique remède consiste à supprimer les pieds contaminés.

Un légume minceur idéal

Différentes variétés d'asperges © Thomson & Morgan
Différentes variétés d'asperges © Thomson & Morgan

Faiblement énergétique (25 kcal/100 g soit 104 kJ/100 g), riche en sels minéraux, l’asperge participe efficacement aux fonctions d'élimination de l'organisme :

  • elle règle le bon fonctionnement des intestins grâce à ses fibres (1,5 %) et permet ainsi de lutter contre la constipation ;
  • elle possède une action diurétique marquée en favorisant l’élimination d’eau même lors d’une consommation modérée.

D’une haute densité vitaminique, elle est l’un des légumes les mieux pourvus en vitamine du groupe B surtout B1 et B2, cette dernière étant surtout présente dans les pointes de l’asperge. Rappelons que la vitamine B2 est essentielle au fonctionnement cellulaire. L’asperge est aussi riche en vitamine C (16 mg/100 g une fois cuite), en provitamine A (0,6 mg/100 g) et vitamine E (0,8 mg/100 g).

Ce légume pourrait symboliser la légèreté, à condition toutefois de savoir limiter les sauces d’accompagnement !