Assurance de prêt : quand et comment la choisir ?

Assurance pour un crédit
Assurance pour un crédit
Vous avez décidé de vous lancer dans l’achat d’une maison et vous avez pris un crédit immobilier à cet effet ? Sachez que contrairement aux crédits à la consommation, les crédits immobiliers vous obligent à souscrire à une assurance de prêt. 


Comment choisir son assurance de prêt ?

Si souscrire  à une assurance n’est pas obligatoire pour un crédit à la consommation, c’est obligatoire pour un crédit immobilier. Votre banque vous imposera d’en prendre une pour limiter les risques. Les cotisations servent à alimenter un système de mutualisation couvrant l’ensemble des emprunteurs.

Aussi, il est important d’analyser votre situation avant de choisir votre assurance. Si vous avez moins de 45 ans, que vous êtes en bonne santé, que vous n’exercez pas un métier à risques, vous êtes solvable. Pensez alors à souscrire à une assurance de prêt hors de votre banque. Les contrats que vous proposeront les assureurs spécialisés sont généralement adaptés à vos besoins et peuvent être personnalisés à la demande.  Le montant de la cotisation sera calculé en fonction de votre situation et vous pourrez aisément avoir un tarif avantageux si vous êtes solvable. 

Comment choisir la quotité ?

La quotité est la part de montant du prêt couvert par votre assurance.  Si vous empruntez seul, pensez à assurer l’ensemble de la somme à rembourser. Si vous empruntez en couple, commencez par évaluer vos revenus respectifs, car l’assureur ou la banque peut exiger que la somme assurée soit partagée entre les deux conjoints. Si vous assurez les 80% des revenus du foyer et que votre conjoint assure les 20% restant, vous devrez assurer le même pourcentage de la somme empruntée (soit 80% pour vous at 20% pour votre conjoint).  De cette façon, en cas de décès, le conjoint n’aura pas à faire face à des dépenses dont il ne pourra pas s’acquitter.

Pensez également à souscrire à des couvertures élémentaires comme des garanties décès, perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), mais aussi à une assurance perte d'emploi (APE) et Incapacité temporaire de travail (ITT). De cette manière, vous serez couvert en cas d’accident ou de décès. 

Comment choisir le mode d'indemnisation

L’assureur détermine le montant qui vous sera reversé à l’aide de deux méthodes. Dans la méthode forfaitaire, l’ensemble du montant assuré est pris en charge par l’assurance. Dans la méthode indemnitaire, seule la perte de revenus est remboursée. La méthode forfaitaire est donc la plus avantageuse, surtout si vos revenus sont modestes. Si les banques et les organismes assureurs ne précisent pas toujours la mode d’indemnisation dans le contrat d’assurance, ce sont surtout les seconds qui proposent l’indemnisation par la méthode forfaitaire. Nous vous recommandons donc  de vous tourner vers les délégations d’assurance. Enfin, au moment de signer le contrat, pensez à vérifier la date d’effet de l’assurance ainsi que les limitations d’âge pour prendre vos précautions.