Assurance moto : comment fonctionne le bonus-malus ?

Article mis à jour le 
Assurance moto Bonus Malus
Assurance moto Bonus Malus
Pour récompenser leurs clients pour bonne conduite, ou les sanctionner dans le cas contraire, les compagnies d’assurance ont mis au point la clause de bonus-malus. Découvrez son fonctionnement et apprenez à le calculer aisément.


Le bonus: c'est quoi et comment il fonctionne ?

Ce système de réduction-majoration de la prime d’assurance dépend du nombre de sinistres enregistrés à l’année. Un bonus s’obtient lorsque vous n’avez pas eu d’accident pendant une année durant laquelle vous avez été assuré. Vous bénéficierez donc de réduction sur les frais de votre assurance pour la prochaine échéance.

Tout se fait par coefficient. Vous commencez par un coefficient de référence 1 et si vous n’avez pas causé d’accident pendant une année, il baissera de 5% soit 0,95. Pour déterminer votre nouveau coefficient avec votre bonus, multipliez le coefficient de référence 1 par 0,95 ce qui est égal à 0,95. Ce sera donc votre nouveau coefficient pour l’année qui suivra. Et ainsi de suite jusqu’à une limite imposée de 50%, c’est-à-dire une fois que vous avez cumulé assez de bonus pour arriver à un coefficient de 0,50.

Détails sur le malus et son fonctionnement

A l’inverse, on vous attribue un malus en cas d’accident au cours des 12 derniers mois précédents les 2 mois de la date d'échéance de paiement de votre prime annuelle. Soit 14 mois avant le règlement de la cotisation annuelle. Les sinistres pris en compte dans le calcul sont ceux dans lesquels vous avez une part de responsabilité. En sont exclus les vols, accidents de stationnement sans tiers identifié, incendies et bris de glace.

Et si pour un bonus, vous gagnez 5% de réduction, pour un malus, vous écoperez de 25% soit 1,25 de majoration si vous avez causé l’accident. Par conséquent, si l’on se base sur le coefficient de référence 1, il vous faut le multiplier par 1,25, pour avoir votre prochain coefficient.

Si au cours des 3 dernières années, vous n’avez pas eu d’accident et donc vous avez réussi à accumuler jusqu’à 50% de bonus, votre premier accident ne fera pas l’objet d’une sanction par un malus. Si par malheur vous avez eu plusieurs accidents au cours de la même année, l’assureur multipliera votre coefficient par 1,25 en fonction du nombre d’accident. Mais il ne peut aller au-delà des 3,50. Maintenant que vous savez comment évoluent vos frais d’assurance, vous comprendrez plus facilement les déductions et les majorations.