Comment choisir sa technique de pêche du bar ?

Choisir sa technique pour la pêche du bar
Choisir sa technique pour la pêche du bar
Il existe plusieurs techniques pour rechercher le bar. Pour le débutant, c'est souvent un casse-tête. Voici quelques repères pour vous aider à choisir la technique de pêche du bar la plus adaptée.


Le bar est avant tout une histoire de saison et de poste

Le choix de la technique dépend de deux facteurs principaux, la saison et le type de postes prospectés par le pêcheur. Nous allons donc faire une présentation de la pêche du bar saison par saison et indiquer la technique selon les conditions de pêche susceptibles d'être rencontrées par le pêcheur.

Pêcher le bar l’hiver

La pêche du bar en surfcasting reste possible en début d'hiver
La pêche du bar en surfcasting reste possible en début d'hiver

La pêche du bar l'hiver est souvent peu rentable. Cependant, au début de l'hiver, il reste encore des bars actifs à capturer. On peut notamment les rechercher en surfcasting, à l'aide d'un appât naturel de bonne taille, comme une sardine entière.

Mais durant l'hiver, les bars adultes entament la migration de reproduction vers le large. Il ne reste que des juvéniles sur les côtes. Il est déconseillé de pêcher au ver durant la deuxième moitié de l'hiver, pour éviter de capturer ces juvéniles.

Le printemps

Bar pris au leurre souple, en profondeur
Bar pris au leurre souple, en profondeur

C'est la renaissance pour la pêche du bar. Dès mars lorsque le temps est doux, mais plus souvent en avril, les bars recommencent à mordre. Ils se rencontrent le plus souvent dans les zones assez profondes. De plus, il n'y a aucun poisson à chasser sur la côte pour les bars. Le sprat, notamment, n'est pas encore arrivé. Du coup, on trouve les bars plus facilement en pêchant en bateau.

Les gros spécimens de bar sont revenus de leur migration de reproduction. Ils sont souvent affamés et recherchent leur nourriture près du fond. En conséquence, le pêcheur pourra faire d'excellentes pêches de bars en pratiquant au jig ou au leurre souple au-dessus des plateaux rocheux du semi-large. On peut aussi pratiquer dans les portions profondes, à proximité des pointes rocheuses. Dans tous les cas, veillez à ce que votre leurre passe au plus près du fond.

La pêche à la bombette marche bien au printemps
La pêche à la bombette marche bien au printemps

Dans la deuxième moitié du printemps, les bars se prennent de plus en plus fréquemment à la côte. Le pêcheur peut donc commencer la prospection depuis les rochers. Les bars ne montent pas encore en surface avec régularité. Il est donc préférable de laisser ses leurres de surface pour plus tard. Pêcher avec un poisson nageur ou une bombette est une meilleure option.

Pêche du bar au lançon
Pêche du bar au lançon

Notons que le mois de juin est excellent. Les bars sont très actifs et recherchent le lançon sur les plages et les bancs de sables. On peut pêcher le bar au lançon vivant, soit en bateau au-dessus des bancs de sable, soit à la bulle lorsqu'on pêche sur les plages. Dans ce dernier cas, il faut se rendre sur la plage lors de la deuxième moitié du baissant, lorsque les lançons viennent s'ensabler. On utilisera une bulle, un bas de ligne de 1,50 mètre sans plomb, et un hameçon simple numéro 2.

Pêcher le bar l’été

Le sprat est arrivé sur les côtes
Le sprat est arrivé sur les côtes

A la saison chaude, les bars entrent dans une torpeur diurne qui peut gêner le pêcheur. Il faudra s'adapter, notamment en pêchant très tôt le matin et à la tombée de la nuit, périodes où les bars redeviennent particulièrement actifs (Photo 5. En été, les bars sont actifs au crépuscule).

Le sprat est arrivé sur les côtes, une bonne option est donc de repérer les chasses et d'y lancer son leurre. On peut pratiquer le bar depuis le bord comme en bateau. Notons que le petit Water Monitor est le leurre parfait pour pêcher dans les chasses.

Il reste des possibilités en bateau durant la journée, mais le pêcheur devra beaucoup prospecter avant de trouver les bars actifs. Le leurre souple en lancer-ramener est une bonne option pour la prospection en pneumatique des rochers de bordure. On peut également pêcher les plateaux rocheux du semi-large en verticale.

L’automne

Leurres de surface et de sub-surface pour pêcher le bar
Leurres de surface et de sub-surface pour pêcher le bar

Le début de l'automne est la meilleure période pour le pêcheur de bar. La maturation des gonades et la température idéale entraînent une forte demande alimentaire. Le bar se saisit de toutes les proies qu'il rencontre. Ce pic d'activité permet de pêcher au leurre de surface. Très réactifs, les bars attraperont les stickbaits et les poppers. Cette pêche très visuelle est peut-être la façon la plus intéressante de pêcher le bar.

Vers mi-novembre, la baisse des températures rendra les bars moins réactifs. Les leurres auront moins de succès, et il faudra repasser aux appâts naturels, notamment en pêchant en surfcasting. Il faudra aussi s'armer de patience, et attendre le printemps prochain pour retrouver des bars vraiment actifs.

Cet article a recueilli 44 avis. 96% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche